Journée mondiale de l’alimentation – Changeons l’avenir des migrations

Écouter /

Said Touety est un éleveur de moutons en Tunisie. Photo: Nikos Economopoulos/Magnum Photo pour la FAO

La FAO célèbre chaque année, le 16 octobre, la Journée mondiale de l'alimentation qui commémore la fondation de l'Organisation en 1945. La Journée mondiale de l'alimentation nous permet de montrer notre engagement envers l’Objectif de développement durable (ODD) n°2 – relever le défi Faim Zéro d’ici 2030.

Le thème choisi cette année : ”changeons l'avenir des migrations. Investissons dans la sécurité alimentaire et le développement rural”.  En effet le nombre de migrants à travers le monde s’élève aujourd’hui à 250 millions. La pauvreté, le manque d'emplois ou encore le changement climatique poussent de nombreuses personnes à quitter leur pays à la recherche d'un avenir meilleur, et ce, souvent au péril de leur vie. La migration économique touche particulièrement les jeunes vivants en milieu rural. Conséquence : les campagnes se vident au profit des villes et perdent leur principale source de main d'œuvre.

La FAO travaille donc  avec les gouvernements, les organismes des Nations Unies, le secteur privé, la société civile et les communautés locales, afin de recueillir des données probantes sur les phénomènes de migration et renforce les capacités des pays à affronter la migration par des politiques de développement rural.  Exemple de la Tunisie ou la FAO travaille à offrir des alternatives à ces jeunes tout en contribuant au développement rural.

Ainsi, Said Touety est un éleveur de moutons qui vit avec sa mère âgée de 90 ans au nord-ouest de la Tunisie, à Tajerouine, dans le Gouvernorat d’El Kef, une région aride et isolée située à la frontière avec l’Algérie. "Cette zone est isolée et la moitié de sa population est partie, mais moi, je suis resté", explique Said.

En 2016, Said a été sélectionné avec plus de 40 autres jeunes pour participer au projet de mobilité de la FAO en faveur des jeunes ruraux, financé par la Coopération italienne au développement et mis en oeuvre en collaboration avec l’Agence pour la promotion des investissements agricoles (APIA). Le projet, déployé dans les zones sujettes à la migration de Tunisie et d’Ethiopie, vise à dispenser aux jeunes ruraux sans emploi une formation et du matériel pour proposer et démarrer leur propre affaire dans le secteur agricole.

(Interviews: Said Said Touety, éleveur de moutons et Reem, entrepreneur; Podcast réalisé par Anais Hotin de la FAO)

Classé sous Dossiers, L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
24/11/2017
Loading the player ...