Colombie : António Guterres est venu encourager le processus de paix

Écouter /

Le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres avec le Président colombien Juan Manuel Santos à Bogota. Photo ONU : Héctor Latorre/Mission de verification de l'ONU en Colombie

Une visite vivement attendue, celle du Secrétaire général des Nations Unies António Guterres, arrivé à Bogota ce 13 janvier 2018, pour féliciter la Colombie et son chef d'Etat, Juan Manuel Santos, pour ses avancées dans la mise en œuvre du processus de paix avec les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) signé le 26 septembre 2016 après 52 ans de conflit.

Le Secrétaire général s'est réuni avec le Président de la République colombienne ainsi qu'une délégation officielle du gouvernement. Il a renouvelé son soutien au peuple colombien et a réaffirmé l'importance fondamentale de continuer à agir pour la paix, soulignant que la Colombie est aujourd´hui un exemple mondial, non seulement dans sa mise en œuvre des accords de paix historiques avec les FARC, mais aussi dans le rôle précurseur que prend le pays pour mettre en pratique les objectifs de développement durable et l'Agenda 2030, au cœur de l´action globale des Nations Unies aujourd'hui.

Le Secrétaire général a également reconnu l'action humanitaire que la Colombie tente de mettre en place pour accueillir un nombre grandissant de déplacés vénézuéliens, qui fuient une situation qui sévit de jour en jour dans leur pays, et a assuré le soutien des Nations Unies à cet égard.

Le Président Santos quant à lui, a remercié le Secrétaire général, les Nations Unies et la communauté internationale de leur appui sans faille. Il a reconnu que malgré les avancées importantes dans la mise en œuvre les accords de paix, les défis à relever sont encore nombreux, notamment la nécessite de trouver des solutions à l'insécurité qui persiste dans les zones rurales du pays, ainsi que de continuer à lutter contre le trafic de drogue, qui continue à s'aggraver dans le pays malgré tous les efforts déployés.

Santos a par ailleurs assuré à António Guterres son soutien total et celui de son pays quant aux réformes menées actuellement au sein des Nations Unies pour renforcer les actions de l'Organisation en matière de paix et de sécurité.

Suite aux rencontres avec le gouvernement colombien, António Guterres a terminé sa journée par des réunions avec les FARC ainsi qu'avec l'Eglise Catholique.

Ce dimanche, le patron de l'ONU effectuera sa deuxième journée en Colombie sur le terrain pour faire état de l'avancée de projet en terme de réintégration des ex-combattants des FARC avant de regagner New York.

(Extrait sonore : correspondance d'Hélène Papper, Directrice du Centre d'Information des Nations Unies, Bogota)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/01/2018
Loading the player ...