RDC: l'ONU end hommage aux 14 Casques bleus tanzaniens tués à Semuliki et réaffirme son engagement

Écouter /

Beni, Nord kivu, RD Congo : 11 décembre 2017, cérémonie d'hommage aux 14 Casques bleus tanzaniens tués jeudi 7 décembre 2017 dans l'attaque d'une base de la MONUSCO à Semuliki, alors qu'ils œuvraient pour la restauration de la paix dans le territoire de Beni. (Photo MONUSCO/Alain Coulibaly)

A Béni, en République démocratique du Congo (RDC) , les Nations Unies ont rendu hommage lundi aux 14 Casques bleus tanzaniens qui ont perdu la vie lors de l'attaque jeudi dernier d'une base de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation dans le pays (MONUSCO) à Semuliki, dans le territoire de Béni à l'Est du pays.

« Quand on rend hommage à ces soldats qui ont trouvé la mort c'est important aussi de rester ferme avec notre détermination de continuer le travail pour lequel ils ont perdu leur vie donc on va continuer dans ce sens », a affirmé le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l'ONU en RDC, David Gressly, à l'issue de la cérémonie lors d'un entretien avec Radio Okapi,

Le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l'ONU en RDC, David Gressly, l'Ambassadeur de Tanzanie en RDC, Paul Ignace Mella, le ministre provincial de la santé du Nord-Kivu, Martial Kambumbu, le Commandant de la Force, Derrick N'Gwebi, et le Général de Brigade FIB ont tous pris part à la cérémonie et ont salué la bravoure, le courage et le professionnalisme de ces Casques bleus qui ont perdu la vie alors qu'ils œuvraient pour la restauration de la paix dans le territoire de Beni.

La Tanzanie demeure engagée dans la lutte contre les ADF

L'Ambassadeur de la Tanzanie en RDC a souligné que cette attaque ne va pas freiner les efforts de son pays dans la lutte contre les ADF.

«Ce n'est pas la première fois que nos troupes sont attaquées et ce n'est pas seulement en RDC, même au Soudan, au Liban et au Liberia, c'est déjà arrivé. Nous condamnons cette attaque et ceux qui l'ont perpétrée sont des lâches et ils ont commis ce qu'on appelle un crime de guerre. Ce qui va suivre, comme d'habitude, nous et les militaires nous allons nous unir pour continuer le travail. Nous allons aussi suivre les instructions au pays», a affirmé Paul Ignace Mella.

Renforcer la position

La Mission de l'ONU en RDC (MONUSCO) se dit déterminée à continuer son travail de protection des civils sur l'axe Mbau-Kamango dans le territoire de Beni.

«Ce qui est important maintenant, c'est de rester engagé sur cette route pour protéger les civils surtout vers Kamango. Nous sommes déterminés à continuer notre travail sur cet axe», a assuré le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies en RDC en charge des opérations, David Gressly.

La base de la MONUSCO située sur l'axe Mbau-Kamango a été attaquée le jeudi 7 décembre dernier par des présumés rebelles ougandais des ADF. Quatorze Casques bleus ont péri lors de cet assaut et 44 ont été blessés.

A l'issue des hommages rendus à ces soldats onusiens du contingent tanzanien, David Gressly, a indiqué que la MONUSCO va aussi renforcer sa position à Semulik

(Interview : David Gresly, Représentant spécial adjoint du Secrétaire général de l'ONU en RDC ; propos recueillis par Martial Papy Mukeba, Radio Okapi)

 

Classé sous Dossiers, L'info, Le Journal.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/01/2018
Loading the player ...