Peste / Madagascar : le nombre de nouveaux cas a diminué mais il faut maintenir la vigilance selon l’OMS

Écouter /

(Affiche:OMS)

Le nombre de nouveaux cas de peste et de patients hospitalisés en raison de la suspicion de peste à Madagascar a diminué depuis la mi-octobre mais il ne faut pas pour autant baisser les bras, a signalé vendredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Malgré ces nouvelles encourageantes, l’OMS s’attend à ce que davantage de cas de peste soient signalés à Madagascar jusqu’à la fin de la saison de peste en avril 2018.

Depuis août 2017, Madagascar connaît une importante épidémie de peste affectant les grandes villes et d’autres zones non-endémiques.

Un total de 1801 cas confirmés, probables et suspects de peste, dont 127 décès, ont été signalés à l’OMS par le Ministère de la Santé de Madagascar, du 1er août au 30 octobre 2017.

L'OMS a aussi souligné qu'en raison de la surveillance accrue et aux enquêtes en cours, le nombre cumulatif de cas continue d’augmenter, mais certains cas ne sont pas infectés récemment.

L'agence onusienne pour la santé a affirmé qu'elle continuerait son appui aux mesures prises pour lutter contre la propagation de la peste sur la grande île, dont l'administration d'antibiotiques et le suivi des contacts des personnes infectées.

L'OMS renforce également les mesures qu'elle entreprend sur le plan régional pour empêcher que la maladie ne se propage dans d'autres pays, y compris le prépositionnement de médicaments  la sensibilisation du personnel médical et des populations.

 

(Interview : Tarik Jasarevic, porte-parole de l'OMS; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/11/2017
Loading the player ...