Méditerranée : baisse des arrivées de migrants de Libye vers l'Italie et forte hausse via l'Espagne

Écouter /

Des réfugiés à leur arrivée, en 2015, à Lesbos en Grèce après avoir traversé les côtes turques (Photo d’archives: HCR/Achilleas Zavallis).

Le nombre de personnes traversant la Méditerranée à partir de la Libye pour arriver en Italie est en forte baisse au cours du troisième trimestre 2017. Selon un rapport du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) rendu public ce jeudi à Genève, les arrivées de migrants et de réfugiés ont ainsi chuté entre juillet et septembre, en passant de 11.500 à 6.300, pour un total de 21.700 sur l'ensemble du trimestre. Dans le même temps, la traversée vers l'Espagne à partir des côtes marocaines a connu une hausse de 90% des arrivées sur le trimestre (7.700 personnes) par rapport à la même période l'année dernière.

Autre enseignement de ce rapport, l'Agence de l'ONU pour les réfugiés souligne que les migrations passant par la Méditerranée orientale, via la Turquie, ont aussi augmenté sur le trimestre, concernant 3.300 personnes en juillet, 4.500 en août et 6.600 en septembre. Sur ce dernier mois, un total de 4.900 personnes est par exemple arrivé en Grèce, « le nombre le plus élevé sur un mois depuis mars 2016 et la mise en place de l'accord UE-Turquie et la fermeture de ce qu'on a appelé la route des Balkans », relève le HCR.

Mais ces traversées en Méditerranée centrale restent toujours un voyage dangereux et périlleux. A la date du 20 novembre 2017, l'Agence onusienne estime à près de 3.000 personnes les morts ou disparus en mer auxquelles s'ajoutent 57 autres mortes sur les routes en Europe ou aux frontières de l'Europe.

(Interview : Cécile Pouilly, porte-parole du HCR à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...