L'Organisation mondiale du tourisme est confiante pour le tourisme à Madagascar

Écouter /

(Affiche:OMS)

L'Organisation mondiale du tourisme (OMT) a rappelé cette semaine que sur la base des informations actuellement disponibles, l'OMS ne recommande pas de restrictions aux voyages ou aux échanges commerciaux avec Madagascar.

« Nous ne pouvons pas pénaliser doublement un pays : une fois parce qu'il est frappé par une crise dévastatrice et qu'il doit s'y confronter et en payer le lourd tribut, et une deuxième fois parce que nous, en tant que communauté humaine, cédons aux préjugés infondés et de ce fait, évitons et isolons le pays victime, exacerbant le problème au lieu d'aider à le résoudre », a déclaré le Secrétaire général de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), Taleb Rifai, a l'issu de sa visite dans le pays pour témoigner du soutien de l'OMT.

« Nous ne pouvons pas pénaliser doublement un pays : une fois parce qu'il est frappé par une crise dévastatrice et qu'il doit s'y confronter et en payer le lourd tribut, et une deuxième fois parce que nous, en tant que communauté humaine, cédons aux préjugés infondés et de ce fait, évitons et isolons le pays victime, exacerbant le problème au lieu d'aider à le résoudre », a ajouté Taleb Rifai.

« Nous sommes face à une crise de perception. Il est crucial d'émettre des communications claires et factuelles sur la situation rélle à Madagascar si l'on veut empêcher que des conseils officiels aux voyageurs ne nuisent à la crise en l'aggravant », a dit Rifai.

Depuis le mois d'aout, Madagascar connaît une importante épidémie de peste affectant notamment les grandes villes. DU 1er au 30 octobre, un total de 1801 cas confirmés, probables et suspects de peste, dont 127 décès, ont été signalés à l'OMS par le Ministère de la Santé de Madagascar.

Des mesures ont été prises pour lutter contre la propagation de la peste sur la grande dont l’administration d’antibiotiques et le suivi des contacts des personnes infectées.

L’OMS renforce également les mesures qu’elle entreprend sur le plan régional pour empêcher que la maladie ne se propage dans d’autres pays, y compris le pré-positionnement de médicaments la sensibilisation du personnel médical et des populations.

 

(Extrait sonore : Sandra Carvao, cheffe de la communication OMT; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
24/11/2017
Loading the player ...