Articles manufacturés : le capital immatériel pèse 5900 milliards de dollars, selon une agence de l'ONU

Écouter /

Des panneaux solaires au Mali. C’est un secteur où les fabricants chinois ont progressivement augmenté leur part de marché. Photo Banque mondiale/Curt Carnemark

L'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI) a publié lundi ses premiers chiffres sur la valeur du « capital immatériel » dans les articles manufacturés. Selon cette institution onusienne basée à Genève, l'image de marque, les dessins et modèles ou la technologie contribuent à près d'un tiers de la valeur des produits manufacturés dans le monde. Ce capital immatériel a ainsi atteint 5900 milliards de dollars.

 

Selon l'OMPI, ce chiffre de quelque 5900 milliards de dollars américain atteint en 2014 montre que le capital immatériel contribue deux fois plus que les bâtiments, les machines ou d'autres formes de capital matériel à la valeur totale des biens manufacturés.  Cela met donc en évidence le rôle croissant de la propriété intellectuelle, qui est fréquemment utilisée pour protéger les actifs incorporels et les actifs connexes dans l'économie mondiale. Cette enveloppe, qui s'appuie sur des chiffres qui datent d'il y a trois ans, montre l'importance grandissante de la propriété intellectuelle. Elle est deux fois supérieure à celle des bâtiments, des machines et d'autres types de capital, relève l'OMPI dans cette première évaluation.

C'est un « Rapport 2017 sur la propriété intellectuelle dans le monde » qui analyse finalement la répartition des recettes entre le travail, le capital matériel et celui immatériel dans les filières manufacturières mondiales. Une activité qui rassemble un quart de la production économique mondiale. Ces informations économiques sont tirées des comptabilités nationales, des statistiques sur le commerce international au niveau mondial, ainsi que des données des entreprises. Le capital immatériel établit «de plus en plus » l'avenir des entreprises dans ces chaînes de valeur, souligne d'ailleurs le Directeur général de l'OMPI. Pour Francis Gurry, il est important pour l'attrait et la fonctionnalité des produits et impacte leur succès sur le marché.

Part de marché de la Chine sur les panneaux solaires

Et la propriété intellectuelle est utilisée par les entreprises pour maintenir leur avantage lié à ce capital. Selon le rapport, celui-ci a constitué en moyenne 30,4% de la valeur totale des marchandises vendues sur une quinzaine d'années. Cette part est restée stable depuis dix ans à 31,9%. Les revenus ont eux avancé de 75%. Parmi ce capital immatériel, près de 50% des rentrées viennent des produits alimentaires, des véhicules à moteur et des textiles.

Par ailleurs, le rapport montre que c'est dans le secteur des panneaux solaires que l'innovation technologique a suscité de profonds changements.  Les panneaux solaires, qui étaient des produits hautement spécialisés, sont devenus des produits à faible coût, ce qui exerce une pression sur les producteurs.  Selon les estimations, les prix ont chuté d'environ 80% entre 2008 et 2015.  En particulier, les entreprises ont réduit leurs coûts de production grâce à des investissements dans des moyens de production plus performants, aux économies réalisées au moyen d'innovations portant sur des processus complémentaires et à une production à grande échelle.

Les fabricants chinois ont progressivement augmenté leur part de marché, exerçant ainsi une pression concurrentielle sur de nombreux fabricants traditionnels de systèmes photovoltaïques établis aux États Unis d'Amérique ou en Europe, et sur des sociétés établies en Chine, ce qui a entraîné faillites et acquisitions.  En Chine, l'activité de dépôt de brevets continue de se développer dans ce secteur, notamment avec l'apparition de nouvelles sociétés.  Pourtant, la proportion de demandes de brevet chinoises déposées dans d'autres pays pour des panneaux solaires reste inférieure à 2%.

Café : la valeur ajoutée des nouvelles préférences des consommateurs

Sur les smartphones, plus de 40% du prix de vente revient à Apple sur ses produits. Huawei et Samsung enregistrent eux aussi une marge importante sur leurs modèles de smartphones haut de gamme, malgré des prix à la consommation et des volumes de ventes inférieurs. Selon l'OMPI, jusqu'à 35% des premiers dépôts de brevets dans le monde sont liés à ce type de marchandises. Les graphiques pour les applications mobiles contribuent également largement.

Autre exemple, la technologie est aussi élevée pour le café. Dans ce secteur, l'innovation est même plus importante que les activités touchant de près les consommateurs. En raison des changements d'habitude de la clientèle, les revenus des producteurs ont triplé et bénéficient notamment aux pays en développement. La réputation d'une marque et son image permettent aux entreprises de différencier leur offre de celle de leurs concurrents et jouent un rôle important sur tous les segments du marché du café, aussi bien pour le café soluble et torréfié vendu dans les supermarchés que pour les produits à base d'expresso vendus dans les cafés.

(Extrait sonore : Francis Gurry, Directeur général de l'OMPI ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...