Soudan du Sud : plus de 5 000 enfants réunis avec leurs familles grâce à l'UNICEF et ses partenaires

Écouter /

Une petite fille plonge son doigt dans une encre dans le cadre d'un recensement de personnes déplacées cherchant une protection sur le site pour déplacés de la cathédrale dans la ville de Wau, au Soudan du Sud, le 22 avril 2017. Photo: OIM / McLaughlin

Depuis le début du conflit au Soudan du Sud en 2013, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’ONG Save the Children et leurs partenaires ont réussi à réunir plus de 5.000 enfants avec leurs familles.

Le 5.000ème enfant à avoir retrouvé sa famille était un garçon de 17 ans, qui avait fui Tombura dans l’Etat d’Equatoria occidental et s’était réfugié à Wau, dans dans l’Etat du Bahr El Ghazal occidental. Le garçon a été réuni avec sa mère après avoir été séparé pendant près de quatre ans.

« Préserver l’unité des familles est le meilleur moyen de protéger les enfants, c’est pourquoi le processus de recherche et de réunification des familles pour les enfants non accompagnés est si important », a déclaré Mahimbo Mdoe, Représentant de l’UNICEF au Soudan du Sud. « Les enfants comptent sur leur famille afin d’avoir un sentiment de stabilité, de protection et de soutien, et c’est encore plus impératif en période de conflit ».

16.055 enfants non accompagnés et séparés recensés

Plus un enfant est séparé de sa famille, plus il est difficile de le localiser et le mineur court un risque plus important de violence, d’exploitation économique et sexuelle, d’abus et de trafic potentiel.

« Le programme de recherche et de réunification des familles est l’une des interventions les plus efficaces en matière de protection des enfants dans les situations d’urgence au Soudan du Sud », a déclaré Deirdre Keogh, Directrice nationale de Save the Children au Soudan du Sud. « La forte coordination et la collaboration entre les agences de recherche et de réunification des familles au Soudan du Sud sont la principale raison du succès de ce programme ».

Au total, 16.055 enfants non accompagnés et séparés ont été enregistrés par les organisations participant aux programmes de recherche et de réunification des familles au Soudan du Sud.

Les efforts se poursuivent pour retrouver les familles de plus de 10.000 enfants encore séparés de leur famille ou de leurs gardiens, afin qu’ils puissent également être réunis.

Séparation familiale : un facteur important de stress psychosocial

Réunir les enfants séparés avec leurs familles est un processus difficile dans un pays où il n’y a pratiquement pas d’infrastructures et pas de connexion téléphonique dans de nombreuses régions. Le personnel en charge de la recherche et de la réunification familiale doit souvent marcher pendant des heures pour retrouver des familles séparées. La séparation familiale est considérée comme l’un des principaux facteurs de stress psychosocial pour les personnes déplacées à l’intérieur du pays et les autres populations touchées.

« Je remercie les personnes qui m’ont sauvé », a déclaré l’adolescent de 17 ans qui a été réuni avec sa mère. « Je veux retourner à l’école et un jour aider d’autres enfants qui souffrent comme moi ».

« Lorsque je mangeais, j’ai toujours pensé à ce que mon fils pouvait manger », a déclaré Elena, la mère du garçon. « Je n’ai mangé que pour rester en vie, mais je n’ai jamais aimé ça. J’ai été malheureuse parce que je pensais à l’endroit où pouvait être mon fils. C’était difficile de l’oublier parce que je ne pouvais pas l’imaginer mort ».

(Extrait sonore : Mise en perspective par Jérôme Longué)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
22/11/2017
Loading the player ...