Réfugiés Rohingyas : les Nations Unies accélèrent la mobilisation humanitaire

Écouter /

Un garçon s’accroche à de l’assistance du HCR qui doit être distribuée dans le camp de réfugiés de Kutupalong, au Bangladesh. (Photo ©HCR/Paula Bronstein)

Alors que le cap des 500 000 réfugiés rohingyas a été franchi au Bangadesh, en fin de semaine dernière, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux humanitaires, Mark Lowcock, et le Directeur exécutif du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), Anthony Lake ont entamé jusqu'à mercredi une visite sur place pour avoir une idée nette de la situation.

L'UNICEF a lancé ce lundi un appel humanitaire d'urgence de 71,6 millions de dollars qui a pour objectif d'aider les enfants qui représentent plus de 60% des réfugiés mais aussi ceux des communautés d'accueil vulnérables, soit au total 720 000 enfants.

Face à cette situation critique, les agences des Nations Unies mobilisent leurs efforts humanitaires pour alléger la souffrance des réfugiés et les capacités d'accueil et de secours des autorités bangladaises.

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a annoncé vendredi qu'il va établir plus de 1 300 nouveaux centres d'apprentissage pour les enfants Rohingya qui ont fui le Myanmar pour se réfugier au Bangladesh voisin.

Au micro d’ONU Info, Christophe Boulierac, porte-parole de l’UNICEF, de retour il y a quelques jours d’une mission au Bangladesh, a précisé que d’ores et déjà, l’agence onusienne a mis en place 182 centres d’éducation dans les camps de Rohingya et les installations de fortune à Cox's Bazar et a inscrit 15 000 enfants. Le Fonds prévoit d'augmenter le nombre de centres d'apprentissage à 1.500, pour atteindre 200 000 enfants l'année prochaine.

« Il est essentiel que ces enfants, qui ont tant souffert dans cette crise, aient accès à l'éducation dans un environnement sûr et propice », a souligné le représentant de l'UNICEF au Bangladesh, Edouard Beigbeder. « C'est essentiel non seulement pour leur fournir un sens de la normalité tant nécessaire maintenant, mais pour qu'ils puissent construire un avenir dans lequel ils peuvent se projeter ».

Les centres d'enseignement fournissent une éducation précoce aux enfants âgés de 4 à 6 ans, ainsi que l'éducation de base non formelle aux enfants de 6 à 14 ans. Dans chaque centre d'apprentissage, il y a trois équipes, chaque classe comprenant 35 enfants.

Dans les centres, les enfants apprennent l'anglais, les mathématiques, la langue birmane, les sciences, les arts et les hymnes. Les enfants reçoivent également des conseils psychosociaux ainsi que des conseils sur l'hygiène et la vie. De plus, des livres, des stylos, des crayons à colorier, des sacs d'école et d'autres matériels pédagogiques leur sont fournis.

Plus d'un quart d'un million d'enfants Rohingya ont fui le Myanmar et sont arrivés à Coax's Bazar depuis le 25 août.

(Interview : Christophe Boulierac, porte-parole de l’UNICEF ; propos recueillis par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
22/11/2017
Loading the player ...