Président de l'Assemblée générale de l'ONU : un programme résolument tourné vers l'avenir et les « gens »

Écouter /

Le Président de l'Assemblée générale de l'ONU, Miroslav Lajčák lors de son point de presse à Genève (photo: ONU/ Elma Okic).

Lors d'un point de presse ce mardi à Genève, le Président de l'Assemblée générale de l'ONU a présenté sa vision des Nations Unies et les priorités de son mandat ainsi que les perceptives pour la 72ème session de l'AG. Selon Miroslav Lajčák, l'accent est mis d'abord sur les gens, mais aussi la paix et la prévention, les migrations et les objectifs de développement durable (ODD).

Les priorités affichées à Genève par le Président de l'Assemblée générale de l'ONU sont globalement des priorités qui couvrent généralement les trois piliers du travail des Nations Unies, à savoir la paix et la sécurité, le développement et les droits de l'homme. Mais des enjeux, qui selon Miroslav Lajčák, doivent d'abord et toujours s'orienter vers les populations. Car l'ONU a été fondée et faite pour les gens, insiste le diplomate slovaque. Une façon de rappeler qu'une plus grande attention doit être accordée aux gens.

Une feuille de route dont l'une des urgences reste la question de la migration et le processus d'adoption du premier pacte mondial sur les migrations. Un point important également souligné par le Président de l'Assemblée générale, la paix et la prévention des conflits dans le monde. Une stratégie de prévention intégrant davantage les droits de l'homme et le développement dans les réponses de l'ONU face aux problèmes mondiaux. L'autre urgence relevée à Genève consiste à la matérialisation concrète des Objectifs du développement durable. Des ODD visant à améliorer la vie des gens et un meilleur avenir pour la planète.

Sur le plan des réformes de l'ONU, outre celle menant au Conseil de sécurité, le Président de l'Assemblée générale a rappelé les grands chantiers du Secrétaire générale concernant la nouvelle architecture de la politique de développement et de sécurité dans le monde, la réforme de la gestion du Secrétariat des Nations Unies. Des réformes devant aboutir à « une ONU plus forte pour faire face aux nouveaux défis de la planète ».

(Mise en perspective : Alpha Diallo, Nations Unies/Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
24/11/2017
Loading the player ...