Haïti : le Conseil de sécurité demande au gouvernement de collaborer avec la MINUJUSTH

Écouter /

Le Conseil de sécurité de l'ONU. (archives). Photo ONU/Rick Bajornas

Dans une déclaration lue mardi par son Président, le Conseil de sécurité a saisi l’occasion de l’achèvement, le 15 octobre, du mandat de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (MINUSTAH) pour saluer les progrès « notables » vers la stabilité et la démocratie accomplis par Haïti depuis 2004.

Le Conseil a noté en effet les améliorations apportées au renforcement de la sécurité et de la situation humanitaire et salué la tenue des élections présidentielles de 2016 et 2017 qui « ont ouvert la voie à la consolidation des institutions démocratiques haïtiennes grâce à un transfert pacifique du pouvoir. » Il a, en outre, salué la contribution de la MINUSTAH au rétablissement de la sécurité et de la stabilité en Haïti au cours de ces 13 années.

Après avoir rappelé qu’il incombe au premier chef au gouvernement haïtien d’assurer la stabilité du pays, le Conseil a demandé à ce dernier de « faciliter l’exécution du mandat et le fonctionnement » de la nouvelle Mission des Nations Unies pour l’appui à la justice en Haïti (MINUJUSTH).

Cette mission, qui ouvre « une nouvelle phase de l’action des Nations Unies » dans le pays, veillera, en étroite collaboration avec le gouvernement, à consolider les progrès accomplis pendant qu’Haïti « se prépare au retrait des forces de maintien de la paix des Nations Unies ». La MINUJUSTH devra établir un plan de deux ans comportant des objectifs précis visant audit retrait.

Par la présente déclaration, le Conseil a indiqué que la priorité devra être donnée « au renforcement de l’Etat de droit, à la réforme de la justice, au respect des droits de l’homme, y compris l’autonomisation des femmes et leur pleine participation à la prise de décisions, et à la poursuite du renforcement des capacités de la Police nationale haïtienne de sorte qu’elle puisse améliorer les conditions de sécurité dans le pays ».

Enfin, le Conseil a pris note de la nouvelle stratégie de lutte contre le choléra en Haïti et de « la réduction constante des cas présumés de maladie».

(Extrait sonore : François Delattre, Président du Conseil de sécurité, Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies à New York)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/11/2017
Loading the player ...