Climat : nouveau record de CO2 dans l'atmosphère en 2016

Écouter /

Des terres stériles en raison de la sécheresse provoquée par El Niño au Lesotho, en Afrique australe. Photo : FAO

La concentration de dioxyde de carbone (CO2) dans l'atmosphère, responsable du réchauffement climatique, a atteint un niveau record en 2016. Dans son bulletin annuel sur les gaz à effet de serre, l'Organisation météorologique mondiale (OMM) met en garde contre « une hausse dangereuse de la température ».

« La dernière fois que la Terre a connu une teneur en dioxyde de carbone comparable, c'était il y a 3 à 5 millions d'années lorsque la température était de 2 à 3°C plus élevé ». Selon l'Agence onusienne, ces records de concentrations de CO2 notés dans l'atmosphère en 2016 ne sont pas étrangers au courant chaud du puissant épisode d'El Niño, mais aussi en raison des activités humaines. Parmi ces activités mises en cause, la croissance démographique, la pratique d'une agriculture de plus en plus intensive, la déforestation, l'industrialisation et l'exploitation des combustibles fossiles à des fins énergétiques.

En attendant, les concentrations s'établissent désormais à près de 150% de celles de la période préindustrielle. Selon, l'OMM, cette situation pourrait donc aboutir à des « changements écologiques et économiques importants ». Or sans une réduction rapide des émissions de gaz à effet de serre, le patron de l'OMM, Petteri Taalas met en garde sur une hausse dangereuse de la température d'ici la fin du siècle. De son côté le chef d'ONU-Environnement rappelle d'ailleurs que « le temps presse pour renverser la tendance ». Une façon pour Erik Solheim d'insister sur l'importance de la volonté politique pour répondre aux défis du changement climatique.

(Mise en perspective : Alpha Diallo, Nations Unies / Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
21/11/2017
Loading the player ...