3 millions de personnes ont maintenant accès à un traitement contre l'hépatite C, annonce l'OMS

Écouter /

Immunisation contre l’hépatite B in Argentine. Photo: OMS/PAHO

À la veille du Sommet mondial 2017 sur les hépatites qui se tient au Brésil, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mardi qu’un nombre record de 3 millions de personnes ont pu obtenir un traitement contre l’hépatite C au cours des deux dernières années et que 2,8 millions de personnes ont obtenu un traitement à vie contre l’hépatite B en 2016.

« Le nombre de pays ayant élaboré des plans nationaux pour éliminer l’hépatite virale menaçant le pronostic vital au cours des cinq dernières années a presque quintuplé », a déclaré le Dr Gottfried Hirnschall, directeur du Programme mondial contre le VIH et l’hépatite de l’OMS. « Ces résultats apportent l’espoir que l’élimination de l’hépatite peut et deviendra une réalité ».

Co-organisé par l’OMS et l’Alliance mondiale contre l’hépatite, le Sommet vise à encourager davantage de pays à prendre des mesures décisives pour lutter contre l’hépatite, qui cause encore plus de 1,3 million de décès chaque année et touche plus de 325 millions de personnes dans le monde.

« Nous ne pouvons pas perdre de vue le fait que l’année dernière 194 gouvernements se sont engagés à éliminer l’hépatite virale d’ici 2030 », a déclaré Charles Gore, président de l’Alliance mondiale contre l’hépatite. « Bien sûr, nous sommes encore loin de cet objectif, mais cela ne signifie pas que ce soit un rêve inaccessible. L’objectif du Sommet mondial 2017 sur l’hépatite est de transformer la stratégie mondiale de l’OMS en actions concrètes et d’inciter les participants à repartir avec une attitude ‘positive’ ».

Le Sommet passera en revue les progrès accomplis et renouvellera les engagements pris par les partenaires mondiaux pour parvenir à l’élimination de l’hépatite virale d’ici 2030 – un objectif reflété dans la stratégie d’élimination de l’OMS et les objectifs de développement durable des Nations Unies.

 

Des progrès dans le traitement et la guérison mais des problèmes de financement

 

De nombreux pays font preuve d’un leadership politique fort en facilitant la réduction spectaculaire des prix des médicaments contre l’hépatite, y compris par l’utilisation de médicaments génériques, qui permettent un meilleur accès à plus de personnes en peu de temps.

Mais l’augmentation significative de personnes nouvellement traitées contre l’hépatite ne représentent que des étapes initiales, souligne l’OMS, rappelant que l’accès au traitement doit être augmenté de manière globale pour atteindre l’objectif de 80% de traitement d’ici 2030.

Cependant, le financement du traitement contre l’hépatite demeure une contrainte majeure : la plupart des pays manquent de ressources financières adéquates pour financer les principaux services nécessaires pour traiter les personnes affectées par l’hépatite. A cela s’ajoute des problèmes de diagnostic et de prévention et la réponse contre l’hépatite requiert davantage d’innovation.

« Nous ne pouvons pas atteindre les ambitieux objectifs d’élimination de l’hépatite sans innover dans les interventions et les approches de prévention, et les appliquer à grande échelle », a prévenu le Dr Ren Minghui, Directeur général adjoint de l’OMS pour les maladies transmissibles. « Les grandes réussites des programmes de vaccination contre l’hépatite B dans de nombreux pays doivent être reproduites et soutenues à l’échelle mondiale dans le contexte de la progression vers une couverture sanitaire universelle ».

(Extrait sonore : Mise en perspective par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
22/11/2017
Loading the player ...