UNGA 72: Madagascar a “franchi un cap” affirme son président

Écouter /

Hery Martial Rajaonarimampianina Rakotoarimanana, Président de Madagascar, à l’Assemblée générale. (Photo: @PresidenceMada)

Si le Président de Madagasacar, Hery Martial Rajaonarimampianina Rakotoarimanana, a déclaré devant la tribune de l'Assemblée générale que Madagascar avait « franchi un cap », c'est que le pays a « amélioré les performances » dans divers domaines, dont la pauvreté l'objectif fondamental du dirigeant.

Lors d'une interview à ONU Info jeudi, à la suite de sa participation au grand débat annuel de l'Assemblée générale de l'ONU, le dirigeant malgache s'est également félicité des efforts menés notamment dans le secteur agricole grâce à des barrages hydroagricoles, des routes ainsi que des apports de semences.

« On sent et on voit vraiment l'impact des phénomènes du changement climatique » a également affirme le dirigeant africain, soulignant que Madagascar avait adhéré à la grande détermination d'aider a résoudre ces problèmes lors de la COP21 et que le pays souscrivait pleinement à l'initiative lancée pour un pacte mondiale sur l'environnement en marge du débat de l'Assemblée.

L'actuel président de la francophonie a souligné la valeur du multilatéralisme, citant la francophonie comme grand espace de solidarité et de partage, en réaction aux propos tenu lors du débat de haut niveau de l'Assemblée général, opposant intérêt national au multilatéralisme.

« Quelle que soit la dimension de ces problèmes dans chaque pays, quelle que soit la manière avec laquelle un pays appréhende un problème, je crois qu'il y a une façon globale d'appréhender et de les résoudre » a affirme le Président malgache évoquant les problèmes de paix, d'insécurité, et de la jeunesse. « Il est important aujourd'hui de pouvoir en débattre dans un espace fraternel.»

Face aux critiques qui ont été faites quand à l'utilité ou l'efficacité de l'ONU, le Président de Madagascar a dit que cette « grande Organisation –tachées de grande questions telle que la famine, la paix, la migration– devait avoir davantage de flexibilité pour s'adapter aux diverses situations.

Hery Martial Rajaonarimampianina Rakotoarimanana s'est félicité de l'appui que l'ONU a apporté au Madagascar par le biais du Fonds de consolidation de la paix que l'Organisation lui a accordé et qui a permis au pays de reformer le secteur de la sécurité et de consolider la paix au niveau local et de mettre en place des actions à impact directes telles selles dans le Grand Sud atteint par la sècheresse et la pauvreté.

« Moi j'ai été issu d'une élection crédible, inclusive, transparente donc il n'y a pas de raison que je ne défende pas le même processus pour les élections qui s'en viennent » a dit le Président de Madagascar, certifiant que malgré le risque inhérent à tout processus électoral le pays était en train de prendre le processus « à bras le corps ».

(Interview : Hery Martial Rajaonarimampianina Rakotoarimanana, Président de Madagascar ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...