#UNGA 72 : Donald Trump appelle à créer des nations fortes

Écouter /

Le Président des États-Unis, Donald Trump. (Photo : ONU/Cia Pak)

Dans son premier discours devant les dirigeants du monde à la tribune de l'Assemblée générale, le président des États-Unis, Donald Trump, a lancé un appel au « patriotisme » pour des nations « fières et indépendantes qui s’emparent de leurs devoirs, qui recherchent l’amitié, respectent les autres ».

Mettant en avant sa politique de « l'Amérique d'abord », Donal Trump a souligné son devoir, de même que celui de tous les dirigeants présents, de défendre avant tout les intérêts de leur nation et de leur peuple.

Le dirigeant des États-Unis a affirmé que son pays contribuait e façon disproportionnée aux Nations Unies, avec une contribution de 22% au budget ordinaire de l’Organisation.

« Les Américains espèrent qu’un jour prochain, les Nations Unies pourront être un défenseur beaucoup plus responsable et efficace de la dignité humaine et de la liberté dans le monde entier », a dit Donald Trump, « En attendant, nous croyons qu’aucune nation ne devrait supporter une part disproportionnée du fardeau militairement ou financièrement. Les nations du monde doivent jouer un rôle plus important dans la promotion de sociétés sûres et prospères dans leurs propres régions ».

Le Président américain a affirmé que le monde se trouvait à un époque d'immenses opportunités et de grand péril.

« Il nous revient de décider si nous allons mener le monde vers de nouveaux sommets ou si nous le laissons tomber dans une vallée de délabrement », a déclaré le dirigeant des États-Unis.

Donald Trump a demandé aux États d'affronter les menaces actuelles.

Il a dénoncé l'Iran en tant qu'État voyou et déploré l'Accord avec l'Iran comme étant « embarrassant » et l'un des pires jamais négociés par les États-Unis.

Concernant la République populaire démocratique de Corée (RPDC), le chef de l’administration américaine a affirmé qu'aucun pays n'avait intérêt à voir « cette bande de criminels s'armer avec des armes nucléaires et des missiles ».

«Les États-Unis ont une grande force et sont patients, mais s'ils sont forcés de se défendre ou de défendre leurs alliés, ils n'auront pas d’autre choix que de 'détruire totalement' la Corée du Nord » a-t-il déclaré.

« 'L'homme-aux-fusées', Rocket-man, est engagé dans une mission-suicide pour lui-même et pour son régime. Les États-Unis se tiennent prêts, déterminés et capables, mais j’espère que cela ne sera pas nécessaire », a-t-il ajouté.

« C’est la raison d'être de l'ONU; c'est pour ca que l'ONU a été créée. Voyons ce qui arrive », a dit Donal Trump, ensuite remerciant la Chine et la Russie de s'être jointes aux résolutions unanimes récentes du Conseil de sécurité durcissant les sanctions à l'encontre de la Corée du nord.

Selon le dirigeant américain, il est temps pour la Corée du Nord d’accepter que la dénucléarisation est son seul avenir acceptable » et «il est temps que toutes les nations travaillent ensemble pour isoler le régime de Kim jusqu’à ce qu’il cesse son comportement hostile ».

(Extrait sonore : Donald Trump, Président des États-Unis)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...