RDC: La MONUSCO répond à la rumeur relative à la fermeture de Radio Okapi

Écouter /

Nouveau siège de Radio Okapi à Kinshasa, le 24/02/2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

"Radio Okapi ne ferme pas et elle ne va pas fermer''.. C’est ce qu’a déclaré la porte-parole de la MONUSCO à la conférence hebdomadaire des Nations Unies, en réaction aux rumeurs distillées dans la presse, faisant état de l'arrêt de ce media suite à la réduction des effectifs. Fabienne Pompey a indiqué toutefois que la radio de la paix comme toutes les sections de la MONUSCO, va connaitre une réduction de son personnel.

Même avec quelques postes en moins et quelques ajustements, la radio continuera à donner à ses auditeurs une information juste et impartiale et à remplir son rôle de la radio de la paix», a assuré Mme Pompey.

La MONUSCO ne va pas rester indéfiniment en RDC, a-t-elle rappelé. Mais, «nous souhaitons que, sous une forme ou une autre, l'aventure de Radio Okapi, un outil fantastique, animé par de grands journalistes, de grands professionnels, continue son rôle d'information neutre et équilibrée», a-t-elle poursuivi.

Fabienne Pompey a indiqué toutefois que Radio Okapi n'est pas épargnée par le  processus de réduction du personnel de la mission onusienne:

«La radio de la paix, comme beaucoup d'autres entités de la MONUSCO, va connaitre une réduction de personnel. Vous savez que le budget des opérations de maintien de la paix a été réduit. Et pour la MONUSCO, cela représente 8% de réduction, environ 92 millions de dollars.»

Selon elle, ce processus d'assainissement se fait dans la transparence et conformément aux règles des Nations unies.

(Fabienne Pompey, porte-parole de la MONACO;  propos recueillis par Jean-Pierre Elli Ikoko de Radio Okapi)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...