Ouragan Irma : le chef de l’ONU exprime sa solidarité aux pays affectés

Écouter /

Dommage causé par l’ouragan Irma à Las Terrenas, une ville située sur la côte nord-est de la République dominicaine.
Photo: Alejandro Adames. Collaborateur du projet Coastal Biodiversity and Tourism (PNUD et Ministères de l’Environnement et du Tourisme)

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est dit attristé jeudi par les informations faisant état d’énormes destructions et de pertes en vies humaines dans la région des Caraïbes depuis que l’ouragan Irma a touché Antigua et Barbuda mercredi.

« Il présente ses condoléances aux gouvernements et aux populations de tous les pays et territoires insulaires de la région touchés par l’ouragan Irma », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse.

« Le Secrétaire général exprime la solidarité des Nations Unies et félicite les gouvernements pour leur préparation et leur réponse aux besoins des communautés touchées. Le système des Nations Unies s’efforce déjà d’apporter son aide aux efforts nationaux de secours », a-t-il ajouté.

De son côté, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) a prévenu jeudi que plus de 10,5 millions d’enfants vivent dans les pays susceptibles d’être exposés aux destructions causées par l’ouragan Irma. Sur la base de la trajectoire actuelle de l’ouragan, les enfants des îles des Caraïbes orientales, de la République dominicaine, d’Haïti et de Cuba sont en danger, dont plus de 3 millions d’enfants âgés de moins de 5 ans.

L’UNICEF s’est dit préoccupé par le fait que des centaines de milliers d’enfants pourraient souffrir des pires effets de la tempête, ceux vivant dans les zones côtières étant les plus menacés.

L’ouragan Irma, classé catégorie 5, a traversé plusieurs îles des Caraïbes orientales mercredi, causant d’importantes destructions sur son passage, en particulier à Anguilla, dans les îles Vierges britanniques, à Barbuda et dans les îles Turques-et-Caïques. Les premières estimations indiquent que 74.000 personnes, dont 20.000 enfants, ont été affectées dans ces îles.

 

Selon les autorités locales, les réseaux de communication dans de nombreuses zones touchées ont été affectés totalement ou partiellement. Les infrastructures, y compris les routes, les ponts, les hôpitaux et les écoles ont également subi des dégâts. À Barbuda, 90% des infrastructures ont été détruites, dont près de 132 écoles.

L’ouragan Irma devrait continuer sa route dévastatrice vers l’ouest, affectant notamment la République dominicaine, Haïti et Cuba dans les prochaines heures et prochains jours.

(Mise en perspective: Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...