Myanmar : plus 270.000 Rohingyas au Bangladesh où les camps de réfugiés sont déjà saturés

Écouter /

Des réfugiés rohingyas à leur arrivée dans le camp de Kutupalong déjà surpeuplé (Photo: HCR / Vivian Tan).

Le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés tire la sonnette d'alarme sur la situation des réfugiés Rohingyas au Bangladesh. Le HCR s'est inquiété de ces informations faisant toujours état de morts de civils lors de leur fuite pour se mettre en sécurité.  L'Agence onusienne s'est également préoccupée des capacités d'accueil dans ce pays, redoutant qu'elles soient désormais saturées, avec des camps de fortune émergeant le long des routes et une crise humanitaire en vue. Selon les dernières estimations de l'ONU, plus de 270.000 réfugiés rohingyas ont fui les violences dans l'Etat de Rakhine, au Myanmar.

L'exode des Rohingyas se poursuit. Ces deux dernières semaines, 270.000 personnes ont fui au Bangladesh pour échapper aux violences dans l'Etat de Rakhine, au Myanmar.  Le précédent chiffre faisait état 164.000 réfugiés. Avec un tel afflux, l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) redoute la saturation des capacités d'accueil déjà limitées dans ce pays.  Par exemple, les deux camps de réfugiés situés à Cox's Bazar, dans le sud-est du Bangladesh – qui hébergeaient près de 34.000 réfugiés rohingyas avant ce nouvel afflux – sont désormais pleins à craquer. La population a plus que doublé en deux semaines, pour atteindre un total de plus de 70.000 personnes.

Face à cette surpopulation sur ces sites, les réfugiés sont désormais contraints de squatter dans des abris de fortune qui ont poussé comme des champignons le long de la route et sur les terrains disponibles dans les régions d'Ukhiya et de Teknaf.  « Il existe un besoin urgent de terrains et d'abris supplémentaires », a d'ailleurs déclaré la porte-parole du HCR lors d'une conférence de presse à Genève.

Duniya Aslam Khan a ainsi décrit le long et dangereux périple emprunté par ces réfugiés rohingyas qui arrivent à pied, souvent après avoir traversé la jungle et franchi des montagnes pendant plusieurs jours.

(Mise en perspective : Alpha Diallo, Nations Unies/Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/11/2017
Loading the player ...