Grèce: les arrivées de réfugiés se sont accélérées en août et des îles toujours sous pression

Écouter /

Une embarcation bondée à son arrivée au port de Mytilène après la traversée de la mer Egée depuis la côte turque vers la Grèce. Photo d'archive : HCR / Achilleas Zavallis

Les arrivées de réfugiés en Grèce se sont « accélérées » au mois d'août, a annoncé vendredi le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR). Dans un communiqué, le HCR se dit « préoccupé par la détérioration de la situation sur les îles grecques situées à l'est de la mer Egée ». « Le nombre de nouveaux arrivants, qui a augmenté en août, exerce une pression sur les infrastructures d'accueil surpeuplées et entrave les efforts visant à améliorer la situation », a indiqué la porte-parole du HCR lors d'une conférence de presse ce vendredi à Genève.

Selon Cécile Pouilly, la situation la plus préoccupante concerne Lesbos, Chios, Samos et Leros qui ont accueilli le plus grand nombre d'arrivées, dont de nombreux enfants. Plus de la moitié provient de Syrie et d'Iraq, des pays en conflit. En août, il y a eu 3.695 arrivées par la mer, contre 2.249 en juillet. Les arrivées sur Lesbos, Samos et Leros ont désormais dépassé le rythme auquel les personnes sont autorisées, par les autorités, à être transférées vers le continent, ce qui aggrave encore plus les conditions de vie déjà très difficiles. Selon les estimations basées sur les chiffres fournis par les autorités, il y a eu 2.561 départs vers le continent le mois dernier, pour 3.695 arrivées.

Pour l'Agence des Nations Unies pour les réfugiés, ce nouvel afflux intervient alors que de nombreuses personnes séjournent déjà dans les îles depuis des mois. Une situation qui affecte leur santé physique et mentale. La menace de violences, d'automutilations et d'agressions sexuelles est extrêmement inquiétante et une plus grande sécurité est nécessaire. La situation la plus critique concerne Samos. Malgré le transfert récent de quelque 640 personnes entre l'île et le continent, plus de 1.900 personnes restent entassées dans une zone conçue pour accueillir 700 personnes au Centre d'accueil et d'identification (RIC) de Vathy. Parmi elles se trouvent plus de 600 enfants ainsi que des femmes enceintes et des personnes souffrant de graves problèmes de santé et de handicaps.

Au total, plus de 126.430 migrants et réfugiés ont réussi à atteindre l'Europe via la Méditerranée, dont 16.000 en Grèce et plus de 100.000 pour la seule Italie. Selon le HCR, plus de 2.428 sont morts ou portés disparus lors de cette périlleuse traversée.

(Audio : Cécile Pouilly, porte-parole du HCR ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/11/2017
Loading the player ...