Corée du nord : « alarmée », l'ONU appelle le Conseil de sécurité à rester uni et prendre les « mesures appropriées »

Écouter /

Le Conseil de sécurité. (Photo: ONU/JC McIlwaine)

Le Conseil de sécurité a tenu une réunion d'urgence lundi pour examiner la question de la non-prolifération et de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), suite au sixième essai nucléaire mené dimanche par cette nation.

Dans son exposé liminaire devant les quinze, le Sous-secrétaire général aux affaires politiques, Jeffrey Feltman, a rendu compte des déclarations énoncées dimanche par la RPDC décrivant le « succès parfait » de l'essai d’une bombe à hydrogène pour missile balistique intercontinental (ICBM)», une « étape importante » dans la réalisation de la force nucléaire de l'État.

Jeffrey Feltman a affirmé que le système de surveillance de l’Organisation du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (OTICE) avait détecté un évènement sismique en RPDC d'environ 6,0 d’ampleur, supérieur aux essais nucléaires précédents de la Corée du nord et cinq fois plus important que l'arme détonnée sur Hiroshima.

« Nous sommes alarmés par cette provocation dangereuse » a déclaré le chef des affaires politiques de l'ONU, rappelant la condamnation par le Secrétaire général du test nucléaire qui « constitue une grave violation de plus des obligations internationales de la RPDC et porte atteinte aux efforts internationaux de non-prolifération et de désarmement » et « est également profondément déstabilisante pour la sécurité régionale et internationale ».

La RPDC est le seul pays qui continue à violer les normes contre les essais nucléaires .

Jeffrey Feltman a à nouveau averti que le risque de malentendus, de calculs erronés et d’escalade s'accroissent à mesure que les tensions augmentent, des propos qu'il avait tenu lors de la dernière réunion du Conseil la 31 aout dernier suite au lancement de missiles par la RPDC.

Le Sous-secrétaire aux affaires politiques de l'ONU a souligné que le Secrétaire général comptait sur le Conseil de sécurité pour rester uni et prendre les mesures appropriées face au sixième essai nucléaire dimanche de la République populaire de la Corée (RPDC).

Jeffrey Feltman a exhorté les quinze a apporté une réponse « complète », afin de rompre le cycle des provocations de la RPDC munie d'une diplomatie judicieuse et audacieuse pour être efficace, sans oublier l’importance de répondre aux impératifs humanitaires indépendamment de la situation politique.

Suite à l'exposé du Sous-secrétaire aux affaires politiques, les Quinze et la République de Corée ont pris la parole, condamnant à tour de rôle ce dernier essai nucléaire de la RPDC le qualifiant d'escalade dangereuse et appelant à trouver une solution diplomatique robuste.

A cet égard les États-Unis ont annoncé qu'ils feraient circuler un projet de résolution sur lequel les membres du Conseil devront se prononcer lundi.

 

 

(Extraits sonores: Jeffrey Fletman, Sous-secrétaire aux affaires politiques de l’ONU; mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...