Centrafrique : le Chef des opérations de maintien de la paix à l'ONU plaide pour des renforts

Écouter /

M. Jean-Pierre Lacroix, Chef des opérations de maintien de la paix des Nations Unies échangeant avec avec le Lieutenant-général Balla Keïta, Commandant de la Force de la Mission de l'ONU en RCA lors d’une visite à Bangui (Photo: ONU)

Le Chef des opérations de maintien de la paix à l'ONU veut « tourner la page » des Casques bleus impliqués dans des abus sexuels. Selon Jean-Pierre Lacroix, ces derniers ternissent l'image des dizaines de milliers de leurs collègues qui « font bien leur travail » dans le monde. Au cours d'un point de presse ce vendredi à Genève, le Chef du Département des opérations de maintien de la paix est revenu sur la demande de l'ONU pour envoyer des soldats additionnels en renfort en Centrafrique.

 

Comme il l'avait laissé entendre il y a un mois à New York, le Chef du Département des opérations de maintien de la paix a réitéré à Genève la demande faite devant le Conseil de sécurité de l'ONU pour des renforts. « Nous travaillons effectivement à préparer cette proposition pour le Conseil de sécurité. Nous travaillons aussi avec les Etats membres du Conseil de sécurité. Nous échangeons de manière à ce que ce processus soit préparé le mieux possible », a indiqué le Français Jean-Pierre Lacroix lors d'un point de presse au Palais des Nations. Mais ces « effectifs ne seront pas importants », a-t-il dit, en expliquant que le mandat assigné à la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations unies en Centrafrique (MINUSCA) est  suffisamment fort.

Le Chef des opérations de maintien de la paix justifie cette demande par la situation qui s'est dégradée ces derniers mois en République centrafricaine, notamment dans l'Est du pays et le Sud-Est. « C'est partiellement dû, mais pas seulement donc et cela a joué un grand rôle, au désengagement de troupes ougandaises et américaines qui étaient déployées dans cette région », a-t-il souligné. A cet égard, il a rappelé qu'un contingent avait été retiré en raison d'accusations sur des abus sexuels. Ajoutée au désengagement de troupes américaines et ougandaises qui traquaient depuis 2011 la rébellion ougandaise de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA) de Joseph Kony dans l'Est de la Centrafrique.

« Mais la Mission de l'ONU en Centrafrique a le sentiment d'être sous tension et c'est la raison pour laquelle nous travaillons à cette demande d'accroissement des moyens qui ne sera pas d'ailleurs une demande portant sur des effectifs additionnels très importants », fait-il remarquer tout en soulignant qu'il s'agit de faire en sorte de « pouvoir combler ce qui apparait être un déficit ». « J'ajoute aussi le lien avec l'affaire des abus sexuels dont je parlais toute à l'heure, un des contingents de la MINUSCA a dû être retiré récemment, au titre des abus sexuels. C'est un des exemples pour traiter cette question. Nous n'hésitons pas quand il le faut à aller jusqu'à cette décision. Il est vrai que cela a également accentué, en tout cas temporairement, ce déficit de capacité ».

M. Lacroix a d'ailleurs tenu à saluer le travail du personnel de la MINUSCA parce que, selon lui, la Mission de l'ONU en Centrafrique a su, dans le cadre de ses moyens, « réagir avec beaucoup de flexibilité et de souplesse ». « C'est ce que nous attendons de nos collègues sur le terrain. Encore une fois, je voudrai rendre hommage aux collègues de la MINUSCA et au leadership de la MINUSCA », a déclaré à Genève le patron des opérations de maintien de la paix de l'ONU. Et d'appeler aussi les dirigeants centrafricains à contrer la montée des discours anti-ethniques observée récemment.

Sur un autre plan, M. Lacroix a estimé que les troupes onusiennes ont besoin de meilleurs équipements et doivent davantage être actives sur la prévention des violences. Il a souhaité aussi davantage de femmes parmi les Casques bleus. « Nous avons une politique beaucoup plus forte » contre les violences sexuelles, a conclu devant la presse le Secrétaire général adjoint de l'ONU.

(Extrait sonore : M. Jean-Pierre Lacroix, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix de l'ONU)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...