Yémen : près d'un demi-million de cas suspects de choléra

Écouter /

Des malades traitées contre le choléra dans un hôpital de Sanaa, au Yémen (photo: OMS/S.Hasan).

Au Yémen, un pays ravagé par la guerre, le nombre de personnes qui ont trouvé la mort à cause de l'épidémie de choléra a atteint 1961depuis fin avril, a indiqué samedi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le choléra continue de se propager dans ce pays, où il a provoqué plus de 484.783 cas suspects de choléra ont été signalés depuis le 27 avril. Selon ces dernières statistiques établies hier jeudi 10 août 2017, le plus grand nombre de décès a été signalé dans la province de Hajjah, au nord-ouest du pays, et à Hodeïda, la ville portuaire de la mer Rouge.

Face à cette flambée de de choléra, l'OMS riposte, en étroite collaboration avec l'UNICEF, les autorités sanitaires locales et d'autres partenaires, pour traiter les malades et mettre un terme à la propagation de la maladie. Jusqu'à présent, les organismes humanitaires des Nations Unies et les partenaires ont contribué à la création de 3.000 lits dans 187 centres de traitement des maladies diarrhéiques et 834 postes de traitement par réhydratation orale pleinement opérationnels.

L'autre urgence pour les humanitaires est la motivation des agents de santé.  Dans les centres où sont traités les patients, les agents de santé locaux travaillent de longues heures, souvent sans être payés, pour repousser la mort et aider leurs patients à guérir complètement. L'OMS nous rappelle à cet égard l'histoire du centre de traitement des maladies diarrhéiques à l'hôpital Al-Sabeen de Sanaa où du Dr Adel Al-Almani son équipe travaillent souvent 18 heures par jour pour s'occuper de tous les patients qui affluent. Mais de façon générale, plus de 30.000 agents de santé yéménites n'ont pas été payés depuis plus de 10 mois. Pourtant, nombreux sont ceux qui, comme le Dr Al-Almani, continuent de traiter les patients et de sauver des vies, dans cette lutte acharnée contre le choléra au Yémen.

(Extrait sonore : Fadela Chaib, porte-parole de l'OMS ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...