Yémen : l'ONU profondément préoccupé par les frappes aériennes sur des civils à Sa’ada

Écouter /

La ville de Sa'ada dans le gouvernorat de Sa'ada a été fortement touchée par des frappes aériennes pendant le conflit au Yémen. Photo: OCHA / Philippe Kropf (archive)

Le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies au Yémen, Jamie McGoldrick, s’est dit profondément préoccupé ce week-end par les informations émanant de partenaires humanitaires sur le terrain faisant état de frappes aériennes sur des civils dans le gouvernorat de Sa’ada.

« Les attaques contre une maison dans le district d’As Safra et un véhicule privé dans le district de Razih auraient causé la mort d’au moins douze civils, y compris des femmes et des enfants, et blessé dix autres personnes », a dit Jamie McGoldrick dans un communiqué de presse publié par le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

Alors que ces nouveaux incidents font l’objet d’une enquête par le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH), « ils constituent un exemple de la brutalité de ce conflit », a-t-il ajouté. « Toutes les parties au conflit continuent de faire preuve de mépris pour la protection des civils et le principe de la distinction entre les civils et les combattants dans la conduite des hostilités. Comme je l’ai déjà dit, même les guerres ont des règles et ces règles doivent être respectées ».

Le Coordonnateur humanitaire a demandé de nouveau à toutes les parties au conflit et à ceux qui les influencent et les soutiennent « de respecter leurs responsabilités en vertu du droit international humanitaire pour assurer la sécurité des civils ».

« Le peuple du Yémen mérite la paix et il est impératif qu’il y ait un retour à la table de négociation pour mettre fin aux souffrances de civils innocents pris dans le conflit », a déclaré Jamie McGoldrick.

(Mise en perspective: Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...