Venezuela : le chef des droits de l'homme de l'ONU réclame la libération immédiate de deux dirigeants de l'opposition

Écouter /

Manifestants dans le quartier de La Castellana, dans l'est de Caracas, au Venezuela. Photo Helena Carpio/IRIN

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a réclamé mardi la libération immédiate de deux dirigeants de l’opposition au Venezuela et de tous ceux qui sont détenus pour l’exercice de leurs droits à la liberté d’expression et de réunion.

« Je suis profondément préoccupé par le fait que les dirigeants de l’opposition Leopoldo Lopez et Antonio Ledezma aient encore été arrêtés par les autorités vénézuéliennes après la révocation de leur assignation à domicile », a dit M. Zeid dans un communiqué de presse. Il a précisé que le Groupe de travail des Nations Unies sur la détention arbitraire considère que la détention de MM. Lopez et Ledezma est arbitraire.

« J’exhorte le gouvernement à libérer immédiatement tous ceux qui sont détenus pour avoir exercé leurs droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique », a-t-il ajouté.

Le chef des droits de l’homme de l’ONU a aussi regretté qu’au moins 10 personnes soient décédées au Venezuela au cours du week-end dans le cadre de manifestations liées au scrutin pour élire une Assemblée constituante.

« Les enquêtes sur ces décès doivent être menées de manière rapide, efficace et indépendante, avec la pleine coopération du gouvernement », a dit M. Zeid.

Il a également exhorté les autorités à ne pas aggraver encore plus une situation extrêmement instable par l’utilisation d’une force excessive, « notamment des raids violents contre des domiciles par des forces de sécurité qui ont été menés dans diverses régions du pays ».

« Je demande à toutes les parties prenantes de s’abstenir de l’usage de la violence », a dit le Haut-Commissaire.

(Extrait sonore : Mise en perspective de Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...