RDC: l'ONU veut «la mise en œuvre intégrale» de l'Accord du 31 décembre

Écouter /

L'entrée principale du bâtiment administratif au quartier général de la Monusco le 8/8/2012 à Kinshasa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

En République démocratique du Congo (RDC), les Nations Unies insistent sur la nécessité pour le pays de mettre en œuvre intégralement l'accord du 31 décembre 2016 et d'assurer l'organisation des élections dans le délai fixé par cet accord, a déclaré lundi 31 juillet à Kinshasa le sous-secrétaire général de l'ONU aux opérations de maintien de la paix, El Ghassim Wane.

L'accord du 31 décembre doit mener à la tenue des élections, a indiqué El Ghassim Wane, précisant qu'à ce sujet le message de l'ONU reste le même: «l'accord doit être intégralement mis en œuvre et tout doit être fait à cette fin. Et évidemment, sur ce plan, la Congo peut compter sur l'accompagnement des Nations Unies.»

A Kinshasa, il s'est entretenu avec les autorités congolaises dans le cadre de la revue stratégique de la MONUSCO, la Mission des Nations Unies, qui «vise à examiner les voies et moyens, les meilleures, pour adapter la mission au contexte actuel et évidemment au contexte qui suivra la mise en œuvre réussie de l'accord du 31 décembre 2016.»

La résolution 2348 du Conseil de sécurité, qui détermine le nouveau mandat de la MONUSCO, charge la mission onusienne notamment d'appuyer la mise en œuvre de ce compromis politique.

Selon El Ghassim Wane, la mise en œuvre de cet accord constitue le moyen sûr de préserver les acquis de la consolidation de la paix dans le pays.

(Extrait sonore : El Ghassim Wane, Sous-Secrétaire général des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix; propos recueillis par Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...