Paix et sécurité internationales : nouvelles mesures du Conseil de sécurité visant à empêcher les terroristes d'acquérir des armes

Écouter /

Jehangir Khan, Responsable par intérim de l’Office des Nations Unies contre le terrorisme, s’adressant au Conseil de sécurité le 2 août 2017. (Crédit photo/ONU/Manuel Elias)

Le conseil de sécurité a examiné ce matin la question des menaces contre la paix et la sécurité internationales résultant d'actes de terrorisme à travers un débat portant sur les mesures visant à empêcher les terroristes d'acquérir des armes.

Les quinze ont entendu plusieurs responsables internationaux de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, notamment Jehangir Khan, Directeur du Bureau des Nations Unies contre le terrorisme. Ce dernier a évoqué les diverses réponses apportées par l'ONU pour réduire la prolifération des armes et lutter contre leur commerce illicite.

Selon Jehangir Khan, la fabrication illicite et les flux d’armes incontrôlables, y compris de pièces et de munitions, contribuent de manière significative au terrorisme et à la violence armée. Le détournement d’armes des arsenaux des gouvernements, par pillage ou capture de dépôts, constitue une source importante d’approvisionnement en armes pour les groupes terroristes et les autres acteurs non étatiques.

Le Directeur du Bureau des Nations Unies contre le terrorisme a, par ailleurs, attiré l'attention sur le fait que les organisations terroristes et les combattants terroristes étrangers s’appuient sur des chaînes d’approvisionnement légales et illégales pour se procurer des pièces, y compris pour les engins explosifs improvisés. Le commerce illicite d'armes en ligne à travers « l'internet invisible » est particulièrement inquiétant.

Jehangir Khan a également indiqué, qu'au fil des ans, les terroristes ont également amélioré leurs capacités de concevoir et fabriquer des engins explosifs improvisés à partir des composants «double usage» disponibles dans le commerce. Notre objectif, donc, ne doit pas seulement être de prévenir le commerce illicite d’armes, mais aussi de veiller à ce que les organisations terroristes ne puissent pas acquérir des composants essentiels par des voies commerciales légales ou illégales.

(Extrait sonore : Jehangir Khan, Directeur du Bureau des Nations Unies contre le terrorisme)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...