Nigéria : en visite dans le nord-est du pays, le chef de l’OIM attire l’attention sur l’une des plus grandes urgences humanitaires

Écouter /

William Lacy Swing en visite dans le camp pour déplacés de Gwoza an Nord Est du nigéria. (Photo: OIM)

Au Nigéria, le Directeur général de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a pu témoigner de la souffrance des populations au cours d’une visite de trois jours dans le nord-est du pays.

Plus de 2 millions de personnes ont dû fuir les violences liées au  groupe armé Boko Haram dans cette partie du pays au cours des huit dernières années. Plus de la moitié sont des enfants, dont 133.000  nourrissons.

William Lacy Swing s'est rendu dans plusieurs camps de déplacés, notamment aux alentours de Maiduguri. Il s'est dit être impressionné par les efforts menés par les gouvernements local et provincial sur le terrain ainsi que par les humanitaires.

« Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir, mais je suis surtout impressionné par le courage, la résilience et la patience des populations. Elles travaillent dur. Elles sont très entreprenantes. Elles veulent  retourner au travail. Elles veulent rentrer chez elles et je pense qu’avec notre soutien, elles réaliseront cet objectif », a conclu William Swing à l'issue de sa visite.

Les Nations Unies intensifient leurs efforts pour s’attaquer à la crise humanitaire dans le nord-est du Nigéria avec l’allocation de 10,5 millions de dollars.

(Extrait sonore : William Lacy Swing, Directeur général de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM); propos recueillis par Julie Burpee)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...