Niger : l'OIM lance «MARS», un nouveau Système d'enregistrement de l'aide aux migrants

Écouter /

Centre de transit de Dirkou, région d’Agadez, Niger.( Photo: OIM/ Monica Chiriac)

L’Agence des migrations des Nations Unies (OIM) a officiellement lancé un système d’enregistrement des migrants au Niger.

Le Système d’enregistrement de l’aide aux migrants (MARS) devrait permettre à l’OIM au Niger d’aider les migrants à travers le pays, y compris les rapatriés volontaires, de faciliter l’échange de données entre les missions de l’OIM dans la région et de permettre un renvoi plus rapide et plus efficace des cas entre les missions pour un programme de réinsertion réussi

Aussi MARS devrait permettre d'améliorer la collaboration entre les unités de l’OIM et faciliter la collecte de données dans les cinq centres de transit de l’Organisation pour les migrants au Niger.

En 2016, l’OIM Niger a aidé plus de 6 000 migrants et, depuis le debut de 2017, 4 500 migrants avaient déjà été identifiés et assistés dans les cinq centres de transit du pays.

Dans les centres, les migrants reçoivent de la nourriture, du logement et de l’assistance psychologique ainsi qu’une aide plus ciblée pour les cas vulnérables. Pour de nombreux migrants, c’est la première étape de leur processus de retour volontaire et de réintégration assistée (AVRR).

Selon l'OIM, MARS devrait faciliter l’enregistrement et le suivi des migrants tout au long de ces différents processus.

(Extrait sonore : Alberto Preato, responsable du mécanisme de réponse et de ressources pour les migrants pour l'OIM Niger; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
21/11/2017
Loading the player ...