Le nombre de migrants décédés en franchissant la frontière entre le Mexique et les États-Unis augmente rapidement en 2017, selon l'OIM

Écouter /

À la Casa del Migrante de Saltillo, un refuge pour les migrants dans l'État de Coahuila, au Mexique, des migrants cherchant à aller au Texas, aux Etats-Unis, bénéficient de nourriture, de soins médicaux et d'aide juridique. Photo: Amy Stillman / IRIN

Le nombre de migrants qui meurent en franchissant la frontière entre les États-Unis et le Mexique augmente à un rythme plus rapide en 2017 si l’on compare aux années passées, selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

« Quelque 232 décès de migrants ont été enregistrés au cours des sept premiers mois de 2017, soit une augmentation de 17% par rapport aux 204 décès enregistrés entre janvier et juillet 2016 », explique Julia Black, du Programme sur les migrants disparus (MMP) basé à Berlin au Centre d’analyse des données sur les migrations globales de l’OIM.

« Cinquante corps ont été découverts en juillet, le chiffre le plus élevé enregistré pour ce mois de l’année », a-t-elle ajouté. « Neuf ont été enregistrés à divers endroits le long du Río Grande; dix dans un camion à San Antonio, au Texas; et 16 dans d’autres endroits au Texas ».

Quinze autres corps ont été récupérés dans le comté de Pima en Arizona, à un endroit notoirement dangereux, où les températures saisonnières montent régulièrement au-dessus de 100 degrés Fahrenheit (38 degrés Celsius) entre les mois de mai et septembre. Jusqu’à présent, en 2017, 96 corps ont été récupérés dans le comté de Pima.

Selon Mme Black, « ces chiffres sont particulièrement préoccupants si l’on tient du compte du fait que, selon les chiffres du gouvernement américain, moins de migrants semblent entrer aux États-Unis en 2017. Les garde-frontières américains ont arrêté 140.024 migrants entre janvier et juin 2017, soit environ la moitié du nombre enregistré au cours des six premiers mois de 2016 ».

Le Programme sur les migrants disparus de l’OIM a enregistré plus de 1.250 morts à la frontière entre les États-Unis et le Mexique depuis 2014.

Nombre de ceux qui poursuivent le « rêve américain » traversent la frontière entre le Mexique et le Texas en franchissant le Rio Grande. Le rapport indique qu’en 2017, 57 personnes se sont noyées, soit une augmentation de 54% par rapport aux 37 décès enregistrés entre janvier et juillet 2016. Le bureau de l’OIM au Mexique indique que cette augmentation s’explique probablement par les fortes précipitations des derniers mois, ce qui a rendu la rivière plus rapide et plus profonde. Cependant, l’augmentation des décès de migrants dans d’autres régions frontalières, comme le désert de l’Arizona, reste inexpliquée.

Bien que les décès de migrants à la frontière entre les États-Unis et le Mexique représentent 65% du nombre total enregistré dans les Amériques, il est probable que de nombreux décès de migrants ont lieu en Amérique centrale et en Amérique du Sud mais ne sont pas enregistrés.

(Extrait sonore : Joel Millman, porte-parole de l'OIM ; propos recueillis par Dianne Penn)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...