Journée de l’aide humanitaire : témoignage d'une humanitaire du camp de Dadaab au Kenya

Écouter /

Le HCR a établi les premiers camps du complexe de Dadaab en 1991, pour accueillir jusqu'à 90.000 personnes. Aujourd'hui, plus de 240.-00 réfugiés y sont hébergés. (Photo: HCR/B.Bannon)

A l'occasion de la Journée mondiale de l'aide humanitaire, placée cette année sous le thème #PasUneCible, nous vous proposons d'écouter le témoignage d'Aicha Limam, responsable adjointe du camp de Dadaab, au Kenya, pour l’agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Chaque année, cette journée, qui est officiellement célébrée le 19 août, est l’occasion de braquer les projecteurs sur les millions de civils de par le monde qui se retrouvent pris dans l’étau de conflits et d’honorer également les travailleurs sanitaires et humanitaires qui sont pris pour cibles ou empêchés dans leurs efforts alors qu’ils essaient d’aider ceux qui sont dans le besoin.

Le camp de Dadaab au Kenya accueille plus de 240.000 réfugiés dont la grande majorité sont des Somaliens. (Photo : HCR)

Le camp de Dadaab, qui existe depuis plus de deux décennies, regroupe aujourd'hui plus de 240.000 réfugiés, la plupart Somaliens. Les conditions sécuritaires de la région obligent les travailleurs humanitaires à vivre cloisonnés, avec pour seule liberté de mouvement celle de se rendre dans le camp et au service des réfugiés.

Aicha Limam revient sur l'historique de Dadaab, les conditions et défis de son travail, ainsi que sur les facteurs qui la motive dans son engagement.

 

(Interview : Aicha Limam, responsable adjointe du camp de Dadaab pour le HCR; propos receuillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/09/2017
Loading the player ...