Journée de l'aide humanitaire : l'ONU appelle à protéger les civils pris sous le feu des armes

Écouter /

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires acheminent de l'aide dans des quartiers difficiles d'accès de l'est d'Alep, en Syrie. Photo: HCR

Dans la perspective de la Journée mondiale de l’aide humanitaire, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé vendredi à tout faire pour protéger les femmes, les filles, les hommes et les garçons qui sont pris sous le feu des armes et leur permettre de croire en des lendemains meilleurs.

Chaque année, cette journée, qui est officiellement célébrée le 19 août, est l’occasion de braquer les projecteurs sur les millions de civils de par le monde qui se retrouvent pris dans l’étau de conflits et d’honorer également les travailleurs sanitaires et humanitaires qui sont pris pour cibles ou empêchés dans leurs efforts alors qu’ils essaient d’aider ceux qui sont dans le besoin.

« Et nous rendons hommage aux fonctionnaires, aux membres de la société civile et aux représentants des organisations et organismes internationaux qui risquent leur vie pour assurer une aide humanitaire ou une protection », a souligné M. Guterres dans un message.

« Malgré nos efforts, les civils, et notamment les travailleurs sanitaires et humanitaires, sont toujours la proie des conflits intenses qui sévissent dans le monde », a-t-il ajouté. « Hôpitaux et matériels sont attaqués, pillés ou bloqués par les belligérants. Dans des villes comme Juba (Soudan du Sud) et Alep (Syrie), les habitations, les marchés, les écoles et les infrastructures civiles essentielles sont détruits ».

Le chef de l’ONU a rappelé qu’au Yémen, « la guerre a fait le lit d’une épidémie mortelle de choléra qui a causé plus de 9.000 décès ». « Les services de santé et l’infrastructure d’approvisionnement en eau et d’assainissement sont au bord de l’effondrement », a-t-il noté.

« En Iraq, en Syrie, au Soudan du Sud, en République démocratique du Congo, au Nigéria et ailleurs, des milliers de femmes et de filles exposées à des violences et atteintes sexuelles traumatisantes ont besoin de toute urgence d’une protection, d’une aide ou de traitements », a-t-il ajouté.

Cette année, pour cette Journée mondiale de l’aide humanitaire, l’Organisation des Nations Unies et ses partenaires appellent les dirigeants de tous les pays à n’épargner aucun effort pour protéger ceux qui se retrouvent pris dans des conflits.

« Il y a une chose que l’on doit faire comprendre au monde entier : les civils ne sont pas une cible », a dit M. Guterres. « Je vous invite à vous joindre à nous en solidarité avec les civils en proie à des conflits et avec les travailleurs sanitaires et humanitaires qui risquent leur vie pour les aider. Participez à notre campagne en ligne à l’adresse worldhumantarianday.org ».

(Extrait sonore : Message du Secrétaire général, António Guterres, à l’occasion de la Journée mondiale d’aide humanitaire)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
26/09/2017
Loading the player ...