Journée de l’aide humanitaire : les civils et les humanitaires ne sont pas #PasUneCible

Écouter /

Le camp de Dadaab au Kenya accueille plus de 240.000 réfugiés dont la grande majorité sont des Somaliens. (Photo : HCR)

A l'occasion de la Journée mondiale de l'aide humanitaire 2017 les humanitaires s'unissent pour réaffirmer que les civils pris au piège des conflits ne sont #PasUneCible (#NotATarget).

Cette campagne rappelle que les conflits font de très nombreuses victimes à travers le monde. Des millions de civils, pris au piège dans des guerres dont ils ne sont pas responsables, doivent se cacher ou fuir pour sauver leur vie. Des enfants sont déscolarisés, des familles sont déracinées et des communautés entières sont déchirées. Face à cela, les professionnels de santé et les travailleurs humanitaires risquent leur vie pour apporter une assistance aux personnes touchées par la violence, et sont de plus en plus ciblés par les attaques.

Les travailleurs humanitaires aident des millions de personnes à travers le monde, peu importe qui ils sont et où ils sont, a l'instar d'Aicha Limam, responsable adjointe du camp de Dadaab, au Kenya, pour le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR ) .

Le camp de Dadaab regroupe plus de 240.000 réfugiés, la plupart Somaliens. Les conditions sécuritaires de la région obligent les travailleurs humanitaires à vivre cloisonnés, avec pour seule liberté de mouvement celle de se rendre dans le camp et au service des réfugiés.

« On voit tous les jours tous ces problèmes qui arrivent et toutes ces personnes humaines qui souffrent pour des bêtises humaines, qui quittent leurs pays », explique Aicha Limam. « Il y a des femmes et des enfants qui n'ont que des humanitaires pour les assister ».

donc c'est un peu pour aider les autres qui sont dans des conditions extrêmement difficiles ».

Cette humanitaire du HCR explique que sans cette action humanitaire les catastrophes seraient beaucoup plus difficiles à supporter a beaucoup plus large.

« C'est pour aider les autres qui sont dans des conditions extrêmement difficiles… qu'on s'est engagé dans le travail humanitaire » affirme Aicha Limam.

La Journée mondiale de l’aide humanitaire, célébrée chaque 19 aout, est l'occasion de rendre hommage à ceux et celles qui font face au danger et à l’adversité pour aider les autres.

 

 

(Extrait sonore: Aicha Limam, responsable adjointe du camp de Dadaaab pour le HCR; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
26/09/2017
Loading the player ...