Décès de Dag Hammarskjöld en 1961 : un nouveau rapport remis à l'ONU

Écouter /

L'ancien Secrétaire général de l'ONU Dag Hammarskjöld. Photo ONU/JO

Mohamed Chande Othman, l’expert chargé d’examiner toute nouvelle information potentielle permettant de clarifier les circonstances de la mort tragique du deuxième Secrétaire général de l’ONU, Dag Hammarskjöld, a remis jeudi son rapport à l’actuel chef de l’ONU, António Guterres.

M. Othman avait été nommé par M. Guterres en février 2017comme Personnalité éminente dans le cadre de l’enquête sur la mort tragique de M. Hammarskjöld et de la délégation qui l’accompagnait sur le vol SE-BDY qui s’est écrasé près de Ndola, en Rhodésie du Nord (actuelle Zambie) dans la nuit du 17 au 18 septembre 1961.

Ancien Juge en chef de la Tanzanie, M. Othman est familier de cette question, ayant occupé les fonctions de Président du Groupe d’experts indépendant de 2015 sur la disparition du second Secrétaire général.

En qualité de Personnalité éminente, M. Othman a pour mandat d’examiner toutes nouvelles informations potentielles qui peuvent être mises à disposition par les États membres, afin d’évaluer leur valeur probante, de déterminer la portée de toute autre enquête et, si possible, de tirer des conclusions des enquêtes menées par le passé.

Le rapport remis par M. Othman résume les nouvelles informations qui lui ont été fournies par les États membres et d’autres sources. Le document évalue si et dans quelle mesure ces nouvelles informations contribuent à établir les conditions et les circonstances qui ont entraîné la mort de M. Hammarskjöld et des personnes qui l’accompagnaient.

M. Guterres remettra le rapport à l’Assemblée générale avant la fin de la sa 71e session.

(Mise en perspective par Pascal Sim)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...