Conseil de sécurité : pour un maintien de la paix durable

Écouter /

La Vice-Secrétaire générale, Amina Mohammed, intervenant devant le Conseil de sécurité sur les opérations de maintien de la paix (Crédit: photo ONU/Evan Schneider)

Le Conseil de sécurité a débattu ce matin, à New York, des possibilités de rendre le maintien de la paix plus durable. Les quinze ont entendu l'intervention liminaire de la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, qui a rappelé que soutenir la paix est un processus politique inhérent qui comprend les activités de développement, les mesures préventives, la médiation, la gestion des conflits et la résolution des conflits.

Selon la Vice-Secrétaire générale, la mise en œuvre de l’Agenda pour la paix durable signifie placer les États membres et leurs populations en tête des priorités et tirer parti des trois piliers de l’ONU – droits de l’homme, paix et sécurité et développement – de manière mutuellement renforcée.

 

Pour Amina Mohammed, la vision de la prévention du Secrétaire général va au-delà des crises et des conflits violents. Elle tient compte de la nature changeante des crises dans le monde imprévisible d’aujourd’hui. Selon elle, cette vision nécessite une approche complète de l’ensemble des Nations Unies ainsi que de meilleures synergies pour une mise en œuvre et un impact plus efficaces.

« Nous devons renforcer notre soutien en s’appuyant sur la capacité d’alerte précoce de l’ONU, la médiation, la diplomatie préventive ainsi que sur les programmes et les activités sur le terrain, » a déclaré Amina Mohammed. Elle a fait valoir que, conformément à cette vision, le Secrétaire général s’est engagé à faire progresser la « diplomatie pour la paix», en partenariat avec un large éventail d’acteurs.

Pour la Vice-Secrétaire générale, les mesures de prévention et les processus de paix doivent être conduits par les autorités nationales et à travers une pleine appropriation qui tient compte des besoins et des contributions de tous les segments de la société, y compris les femmes et les jeunes en tant qu’agents de développement et de paix.

(Extrait sonore : Amina Mohammed, Vice-Secrétaire générale des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...