Cameroun : l’ONU salue la libération de leaders des régions anglophones du pays

Écouter /

Le Scrétaire général des Nations Unies António Guterres lors d’un point de presse à l’ONU.(Photo : ONU/Mark Garten)

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, s’est félicité mercredi soir de la libération au Cameroun d’un certain nombre de dirigeants des régions anglophones du Sud-Ouest et du Nord-Ouest ainsi que de l’abandon de toutes les poursuites à leur encontre.

Ces libérations et l’abandon de poursuites à l’encontre de ces dirigeants font suite à l’ordonnance du 30 août du Président camerounais, Paul Biya.

Le chef de l'ONU espère que cette démarche positive conduira à une nouvelle baisse des tensions et à un renforcement du dialogue politique.

Depuis novembre 2016, la minorité anglophone du pays proteste contre sa marginalisation. Des manifestations ont eu lieu dans les régions du Sud-Ouest et du Nord-Ouest. Les avocats et les enseignants s’étaient mis en grève et l’internet a été coupé dans ces régions pendant plus de trois mois. Plusieurs dirigeants de la minorité anglophone avaient été arrêtés suite à ces manifestations.

Dans sa déclaration à la presse, António Guterres encourage les autorités camerounaises à poursuivre leurs efforts pour traiter les griefs de la communauté anglophone et promouvoir des mesures de réconciliation nationale afin de trouver une solution durable à la crise et souligne la volonté des Nations Unies de continuer à soutenir ces efforts.

 

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...