UNICEF : 75% des enfants réfugiés et migrants interrogés en Italie ont pris la décision d'entreprendre seuls ce voyage

Écouter /

(De gauche à droite) Ablie, 17, Fodaoi, 14 et Alieu, 17 ans, tous de Gambie, dans un centre d’accueil qui sert de station d’hébergement pour les mineurs non accompagnés à Pozzallo, en Sicile. Photo : UNICEF/UN020016/Gilbertson

Environ 75% des enfants réfugiés et migrants interrogés en Italie dans le cadre d’une étude commandée par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), ont pris la décision d’entreprendre seuls ce voyage. Le voyage lui-même peut prendre deux ans ou plus pour ces enfants.

Dans un entretien accordé à ONU Info, Sarah Crowe, porte-parole de l’UNICEF à Genève, a déclaré que l’une des principales raisons données par ces enfants pour expliquer leur départ est la violence à la maison, mais aussi les privations et les conflits. Le mariage des enfants est également signalé comme la principale raison de partir par une jeune fille sur cinq parmi celles interrogées, a-t-elle précisé.

Les déplacements de ces enfants en Europe ont été souvent fragmentés et leur destination a changé en cours de route. En effet a indiqué la porte-parole, selon l’étude, les enfants déplacés d’Afrique « ne cherchent pas d’abord à aller en Europe ». « Ce qui frappe dans cette étude, c’est qu’il y a moins de facteurs d’attraction qui les poussent vers l’Europe ».

63% des enfants qui arrivent en Libye quitte le pays à cause des violences qu’ils subissent et dont ils sont témoins. “Cette situation en Libye est vraiment affreuse pour les enfants” a déploré Sarah Crowe qui a indiqué qu’il y avait des cas de kidnapping, de détention, de torture et parfois d’esclavage d'enfants.

(Interview: Sarah Crowe, porte-parole de l'UNICEF à Genève; propos recueillis par Laetitia Kouassi)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...