RDC: la MONUSCO ferme 5 bases mais ne laissera “pas de vide sécuritaire”

Écouter /

Des Casques bleus de la MONUSCO à Muningi, en RDC. (Photo : MONUSCO/Jonathan Lorrillard)

Alors que la MONUSCO renforce sa présence dans les Kasaïs en République démocratique, où plus de 1,4 millions de personnes ont été déplacées par les violences, la Mission onusienne compte fermer, à partir du 31 juillet prochain, cinq bases fixes dans les territoires de Walikale, Masisi et Lubero au Nord-Kivu à l’Est du pays.

Le Commandant adjoint de la force de la MONUSCO, le général Bernard Commins, a affirmé que cette fermeture ne laissera pas un vide sécuritaire.

« Cette fermeture de base est une décision importante à laquelle nous ne saurons échapper mais qui a commencé à se traduire par un nouveau mode de fonctionnement et par un certain nombre de mesures, de manière à  faire en sorte que l'absence permanente des casques bleus de la MONUSCO dans ses bases ne se traduise pas par un vide sécuritaire”,  a précisé le général Bernard Commins.

“Notre mission sécuritaire reste la protection des civils, avec nos partenaires des FARDC et de la police », a rappelé le commandant adjoint de la force de la MONUSCO en réponse aux journalistes.

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...