RDC : le Haut-Commissaire aux droits de l'homme nomme trois experts internationaux pour le Kasaï

Écouter /

Parmi ces déplacés fuyant les violences dans les Kasai, les enfants sont les plus vulnérables (photo: UNOCHA).

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a annoncé mercredi la nomination de trois experts internationaux sur la situation dans la région du Kasaï, en République démocratique du Congo (RDC).

Cette région est en proie aux violences depuis un an. L'ONU y a recensé une quarantaine de fosses communes. L'Église catholique a enregistré plus de 3.000 morts.

Bacre Ndiaye (Sénégal), Luc Côté (Canada) et Fatimata M'Baye (Mauritanie) composeront l'equipe mandatee par une résolution du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, le 22 juin dernier. Bacre Ndiaye assumera les fonctions de président de l'équipe d'experts.

Dans sa résolution du 22 juin, le Conseil des droits de l'homme s'était déclaré vivement préoccupé par les informations faisant état d'« une vague de violence, de violations et d'abus graves et flagrants des droits de l'homme et de violations du droit international humanitaire dans la région du Kasaï ».

L'équipe d'experts est notamment chargé « de collecter et préserver les informations et de déterminer les faits et les circonstances sur les allégations de violations des droits de l'homme et du droit international humanitaire dans la région du Kasaï conformément aux normes et aux pratiques internationales, tout en assurant la protection de toutes les personnes qui collaboreront avec l'équipe, en coopération avec le gouvernement de la République démocratique du Congo, notamment en facilitant les visites et l'accès au pays, aux sites et aux personnes ».

La résolution du Conseil des droits de l'homme demande, en outre, aux experts de « transmettre les conclusions de l'enquête aux autorités judiciaires de la République démocratique du Congo, afin d'établir la vérité et de faire en sorte que tous les auteurs de ces crimes lamentables rendent des comptes aux autorités judiciaires de la République démocratique du Congo ».

Le Haut-Commissaire Zeid fera une présentation orale sur la situation dans la région du Kasaï au Conseil des droits de l'homme, à l'occasion de sa 37ème session en mars 2018. Un rapport complet sur les conclusions de l'équipe sera présenté en juin de la même année, à l'occasion de la 38ème session du Conseil.

(Extrait sonore: Elizabeth Throssell, porte-parole du Bureau du Haut-Commissaire aux droits de l'homme; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/08/2017
Loading the player ...