Pourparlers sur Chypre : les parties pleinement conscientes de ce qui reste à faire pour obtenir un règlement global

Écouter /

Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres (au centre) avec le dirigeant chypriote turc, Mustafa Akinci (à droite) et le dirigeant chypriote grec, Nicos Anastasiades (à gauche) lors de la Conférence sur Chypre à Crans-Montana, en Suisse. Photo: ONU / Jean-Marc Ferré

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a eu une série de discussions « très constructives » avec le dirigeant chypriote grec, Nicos Anastasiades et le dirigeant chypriote turc, Mustafa Akinci dans le cadre des pourparlers sur Chypre actuellement en cours en Suisse.

Arrivé vendredi à Crans-Montana au troisième jour des négociations organisées sous l’égide des Nations Unies, M. Guterres a pris la présidence de la Conférence sur Chypre organisée dans cette ville alpine suisse.

Le chef de l’ONU s’est entretenu vendredi soir avec les chefs de délégation dans une réunion qualifiée de « positive et axée sur les résultats ».

De cette réunion, les dirigeants chypriote grec et chypriote turc ont pris « clairement acte des éléments essentiels d’un ensemble qui pourrait mener à un règlement global à Chypre », a indiqué le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, dans une déclaration à la presse publiée samedi.

La Conférence sur Chypre qui réunit également les trois puissances garantes – la Grèce, la Turquie et la Royaume-Uni – ainsi que l’Union européenne, s’est poursuivie au niveau politique dans la matinée de samedi pour tenter de réunifier cette île de la Méditerranée orientale divisée depuis 1974.

« Le Secrétaire général reste pleinement engagé dans ces efforts pour apporter un règlement global au peuple de Chypre », a souligné son porte-parole.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...