Nigéria : le chef de l'ONU condamne des attentats-suicides contre des camps de déplacés près de Maiduguri

Écouter /

Des résidents d'un camp de déplacés à Maiduguri, au Nigéria, lors d'une visite d'une délégation du Conseil de sécurité en mars 2017. Photo UK/UN Mission

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a fermement condamné des attentats-suicides perpétrés lundi contre deux camps pour personnes déplacées près de Maiduguri, dans l’Etat de Borno, au Nigéria.

Selon les informations rapportées par la presse, au moins huit personnes sont décédées suite à ces attaques suicides qui se sont produites dans cette région du nord-est du Nigéria, où sévit l’organisation terroriste Boko Haram.

« Ces actes terroristes visent des personnes qui ont déjà fui leurs foyers suite aux violences de Boko Haram », a dit le porte-parole adjoint du Secrétaire général, Farhan Haq, dans une déclaration à la presse publiée mardi matin.

Le chef de l’ONU a transmis ses condoléances au peuple et au gouvernement du Nigéria pour les vies perdues, a indiqué M. Haq. Il a également souhaité un prompt rétablissement aux personnes blessées et demandé que les responsables de cet « acte odieux » soient rapidement traduits en justice.

« (Le Secrétaire général) réitère l’appui des Nations Unies au gouvernement nigérian dans sa lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent dans le plein respect du droit international humanitaire, des droits de l’homme et des réfugiés », a ajouté son porte-parole adjoint.

(Extrait sonore : Mise en perspective de Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...