Les technologies de l’information jouent un rôle crucial dans la réalisation des Objectifs de développement durable, selon l'ONU

Écouter /

Des femmes apprenant la programmation informatique dans un centre de technologie à Herat, en Afghanistan. Photo MANUA/Fraidoon Poya

Plus de 20 hauts responsables des Nations Unies, dont le Secrétaire général António Guterres, soulignent dans un nouveau rapport le rôle déterminant des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour accélérer la réalisation des Objectifs de développement durable à l’horizon 2030.

Dans ce rapport intitulé ‘Progrès rapides : tirer parti des technologies pour réaliser les objectifs mondiaux’, ces responsables rappellent que ces technologies sont ainsi cruciales pour fournir un accès dans les domaines de l’emploi, de la santé et de la banque.

Le document insiste notamment sur le fait qu’il faut connecter tout la population dans le monde, que les TIC sont un accélérateur de l’innovation et du changement, qu’il faut faire des gens la priorité, qu’il n’y a pas de place pour la complaisance, et qu’il faut créer de nouveaux partenariats innovants.

La publication de ce rapport coïncide avec un Forum politique de haut niveau qui se déroule à New York du 10 au 19 juillet pour faire le point sur la mise en œuvre du Programme de développement durable, notamment en ce qui concerne six objectifs, dont l’objectif numéro 9 qui vise à construire des infrastructures résilientes, à promouvoir une industrialisation inclusive et durable et à favoriser l’innovation.

« L’impact et les implications de la révolution numérique sont de plus en plus évidents à chaque heure qui passe. Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 reconnaît le grand potentiel de la connectivité mondiale pour stimuler le progrès humain », écrit António Guterres dans l’avant-propos du rapport.

« Ce rapport montre comment les agences des Nations Unies adoptent, et adaptent, les TIC pour maximiser leur impact et aider les communautés et les personnes dans le besoin. Nous voyons des efforts concertés pour étendre les réseaux de télécommunication et les TIC dans des régions reculées; pour former les travailleurs aux nouvelles compétences numériques; et pour veiller à ce que les écoles, les hôpitaux, les cliniques et des villes entières soient plus intelligentes, plus économes en énergie et plus sûres », ajoute-t-il.

Le Secrétaire général de l’Union internationale des télécommunications (UIT), Houlin Zhao, estime que son agence a un rôle unique à jouer dans ce domaine. « Les TIC doivent être mises à profit pour faire progresser les 17 Objectifs de développement durables et nous, l’UIT, nous attendons avec impatience de développer des partenariats avec d’autres organes des Nations Unies pour faciliter cela ».

(Mise en perspective par Laetitia Kouassi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...