L'Assemblée générale fait sienne l'appel à l'action sur les océans

Écouter /

Le Président de l'Assemblée générale, Peter Thomson. Photo ONU/Cia Pak

L'Assemblée générale a, ce matin, fait sienne la déclaration intitulée « L'océan, notre avenir : appel à l'action » adoptée le 9 juin dernier par la Conférence des Nations Unies sur les océans à l'issue de cinq jours de débats destinés à soutenir la mise en œuvre de l'objectif 14 du Programme de développement durable à l'horizon 2030, à savoir « conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable ».

 

 

Avant que l'Assemblée générale n'adopte sans vote le projet de résolution présenté par son Président, M. Peter Thomson, ce dernier a mis l'accent sur « l'énergie extraordinaire » qu'avait connu l'Assemblée générale lors de la Conférence et s'est félicité d'une « percée visant à restaurer une relation de respect et d'équilibre entre l'humanité et les océans ». En faisant sienne l'Appel à l'action lancé par la Conférence, l'Assemblée générale fait connaitre sa volonté de poursuivre l'élan lancé par la Conférence, a-t-il expliqué.

 

Peter Thomson a rappelé que la Conférence avait produit trois résultats ambitieux. D'abord, les sept dialogues de partenariat ont produit de nombreux détails sur l'état des océans et des solutions ont été proposées, dont la Conférence a pris note. Ensuite, près de 1 400 contributions volontaires ont été soumis par les différents acteurs afin d'agir de manière concrète pour réaliser l'Objectif 14. Enfin, la Conférence a adopté son appel à l'Action qui réaffirme les engagements pris pour maintenir des océans durables ainsi que leurs ressources et lance un appel ferme pour un suivi de leur mise en œuvre.

 

Pris ensemble, ces trois résultats représentent une charge de travail considérable pour nous tous, a averti le Président de l'Assemblée générale, mais il s'est dit encouragé par l'énergie produite par la Conférence, avant d'insister sur le fait que, lorsqu'il s'agit des océans, « il n'y a pas de Eux et Nous pas de division entre le secteur privé et le secteur public, entre Nord et Sud, Est et Ouest. L'Océan nous unit, il est le patrimoine commun de l'humanité et notre maison ultime. »

 

Peter Thomson s'est également félicité que le Portugal et le Kenya aient proposé d'accueillir en 2020 la Seconde conférence sur les océans, qui sera un moment fort dans l'évaluation des progrès vers la réalisation de l'Objectif 14.

(Extrait sonore : Peter Thomson, Président de l'Assemblée générale des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...