La Vice-Secrétaire générale de l'ONU souligne le renforcement du partenariat UA-ONU en faveur de la jeunesse africaine

Écouter /

Amina J. Mohammed of Nigeria. UN Photo/Mark Garten

La Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, a appelé lundi à renforcer les relations entre l'Union africaine (UA) et les Nations Unies pour promouvoir le développement promis pour les jeunes africains.

Alors qu'elle participe pour la première fois à un Sommet de l’Union africaine depuis sa prises de fonctions aux Nations Unies, Amina Mohammed a déclaré que la thématique retenue par l’UA cette année sur la jeunesse est un «rappel puissant» du principe fondamental au cœur de l’Agenda pour le développement durable de 2030, le cadre stratégique de l’UA connu sous le nom « d'Agenda 2063 » et autres accords mondiaux, à savoir créer un monde meilleur pour la prochaine génération.

« Pour les 226 millions de jeunes âgés de 15 à 24 ans vivant en Afrique aujourd’hui, ces programmes abordent les défis et les opportunités qui font partie intégrante de leur avenir », a-t-elle déclaré.

« Aujourd’hui, vous prenez des décisions qui feront en sorte que l’Afrique bénéficie du plein potentiel de toutes ses personnes, y compris les jeunes femmes et les hommes », a-t-elle ajouté, en signe de tête au thème de l’utilisation du dividende démographique par des investissements dans la jeunesse.

« Investir dans notre jeunesse d’aujourd’hui récolte le dividende d’une Afrique pacifique et prospère demain ».

S’adressant aux dirigeants de tout le continent qui se sont rassemblés au Siège de l'UA à Addis-Abeba, en Éthiopie, Mme Mohammed a appelé à « construire de nouveaux ponts entre nous et à fortifier ceux qui existent déjà » pour respecter les promesses du programme de développement pour l’Afrique Et son peuple.

En avril, la conférence annuelle ONU-UA à New York a abouti à un cadre commun pour un partenariat renforcé sur la paix et la sécurité. Les deux organisations préparent maintenant un cadre commun sur le développement durable, axé sur la mise en œuvre du programme 2030 et de l’Agenda 2063, selon Mme Mohammed.

Amina Mohammed a également noté que l’ONU collaborerait avec l’UA pour une nouvelle initiative de l’Union européenne et des Nations Unies qui sera lancée à l’Assemblée générale des Nations Unies en septembre pour mettre fin à la violence sexiste dans le monde entier.

La cheffe adjointe des Nations Unies a également souligné certains des autres domaines où l’ONU et l’UA travaillent plus étroitement, y compris sur les efforts visant à renforcer le partenariat de l’ONU avec les communautés économiques régionales d’Afrique dans les domaines du maintien de la paix, des élections et des transitions démocratiques.

Le Secrétaire général António Guterres a récemment réitéré la nécessité d’un financement «prévisible, fiable et durable» pour les opérations de paix de l’UA et devrait travailler sur une série de propositions concrètes pour le Conseil de sécurité de l’ONU.

“Nos efforts devraient continuer à être basés sur l’urgence, la flexibilité et l’innovation pour améliorer la complémentarité, la rentabilité et l’impact”, a déclaré Mme Mohammed.

La Vice-Secrétaire générale a également fait écho à l’appel de M. Guterres lors du sommet du G7 en Italie, où il a exhorté les dirigeants mondiaux à investir dans les jeunes, avec des investissements plus solides dans la technologie, l’éducation pertinente et le renforcement des capacités en Afrique.

«Le défi de renforcer le capital humain en Afrique, en commençant par ses jeunes, a galvanisé les engagements pour promouvoir leurs droits et investir dans une éducation de qualité et pertinente à tous les niveaux, la santé, la science et la technologie et l’innovation», a déclaré l'adjointe de M. Guterres.

(Extrait sonore : Amina Mohammed, Vice-Secrétaire générale des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...