Yémen : l’UNICEF tire la sonnette d’alarme face à la malnutrition et au choléra

Écouter /

Ahmed, trois ans, reçoit un traitement pour soigner une malnutrition modérée dans un hôpital à Hajjah, au Yémen. Photo: PAM/Abeer Etefa

La situation des enfants au Yémen est extrêmement grave, a déclaré jeudi un responsable du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), qui a cité une augmentation spectaculaire des cas de malnutrition et de choléra dans ce pays déchiré par la guerre.

S’exprimant devant la presse au siège de l’ONU à New York, Geert Cappelaere, Directeur régional de l’UNICEF pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, a souligné une augmentation très importante du nombre d’enfants souffrant de malnutrition.

Quand il a quitté le Yémen il y a quatre ans, il y avait déjà un très grand nombre d’enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère. Lors d’une récente visite au Yémen, il a constaté que ce chiffre avait considérablement augmenté, avec près d’un demi-million d’enfants de moins de cinq ans souffrant de la forme la plus extrême et visible de la dénutrition.

En outre, « le Yémen est frappé par une grande épidémie de choléra », a-t-il dit, notant que les cas signalés dépassent désormais les 100.000. Avec 3.000 à 5.000 nouveaux cas chaque jour, il est possible que l’épidémie atteigne 250.000 à 300.000 cas, a-t-il déclaré.

Cette épidémie de choléra intervient dans un contexte où le système de soins médicaux du pays est sur le point de s’effondrer, a noté M. Cappelaere. La plupart des hôpitaux ne fonctionnent pas et ceux qui fonctionnent opèrent sans budget, les professionnels n’ayant pas reçu de salaire depuis huit à neuf mois.

 

Face à cette situation catastrophique, le responsable de l’UNICEF a réclamé un soutien de la communauté internationale pour le Yémen.

 

 

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...