Yémen : les chiffres du choléra, malgré une nouvelle hausse, pourraient avoir entamé une décrue

Écouter /

Le Yémen est aujourd’hui confronté à la plus grave épidémie de choléra au monde, avec plus de 200.000 cas suspects enregistrés et le nombre augmentent en moyenne de 5.000 cas par jour, ont averti l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

« Cela fait exactement deux mois aujourd'hui que la deuxième vague a commencé », a déclaré le Docteur  Ahmed Zouiten, Conseiller principal de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour les situations d’urgence au Yémen, lors d'une conférence de presse à Genève mardi. « A compter de ce matin, nous avons enregistrés 218 798 cas » a-t-il precisé.

L’effondrement des systèmes de santé, d’eau et d’assainissement a privé 14,5 millions de personnes d’accès régulier à l’eau potable et à l’assainissement, augmentant la capacité de la maladie à se propager dans le pays ravagé par la guerre.

Selon le Docteur Ahmed Zouiten, il y aurait cependant des raisons d'espérer que le nombre de cas diminue en raison des efforts déployés par les acteurs humanitaires sur le terrain. «La bonne nouvelle est que nous avons vu la semaine dernière une légère réduction dans le nombre hebdomadaire de cas suspects. Nous prenons cela avec beaucoup de précautions parce que c’était l'Eid et que beaucoup de gens ont voyagé et n'ont peut-être pas été dans les hôpitaux. C’est peut-être ce qui pourrait expliquer la légère réduction des chiffres hebdomadaires. Mais nous espérons également pouvoir dire et voir une réduction concrète grâce aux efforts de l’OMS, de l’UNICEF et de nos partenaires du groupe santé » a-t-il-souligné.

(Extrait sonore : Docteur Ahmed Zouiten,Conseiller principal de l’OMS pour les situations d’urgence au Yémen)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...