Terrorisme : les succès significatifs contre Daech ne doivent pas faire baisser la garde

Écouter /

Jean-Paul Laborde, Sous-Secrétaire général des Nations Unies et Directeur exécutif de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme (Photo : ONU/Mattias Sundholm).

Lors de la Conférence de presse donnée mercredi après-midi, par le Sous-Secrétaire général et Directeur exécutif de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme. Jean-Paul Laborde, qui quittera bientôt ses fonctions, a fait le point sur la menace terroriste en se félicitant des points marqués ces derniers mois par la communauté internationale contre des organisations telles que Daech également connue sous le nom d'État islamique. Selon lui, les succès significatifs enregistrés contre Daech ne doivent pas faire baisser la garde.

Ainsi, le magistrat français, a indiqué que sur le plan financier, Daech qui disposait, il y a encore deux ans, de 2,5 à 3 milliards de dollars, ne peut plus compter que sur 13 millions de dollars.

De même en termes de contrôle de territoires, la réduction a également été énorme puisque l'organisation terroriste a vu près de 80% des territoires qu'elle contrôlait repris à la suite des combats et opérations militaires menées par les différentes coalitions.

Pour autant, le Sous-Secrétaire général incite à ne pas relâcher la pression en rappelant que d'ores et déjà près de la moitié des combattants terroristes étrangers qui sont retournés dans leurs pays d'origine ou des pays avec lesquels ils entretiennent des liens particuliers. Ce constat constitue à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. Pour une part, on peut se féliciter du fait que ces personnes ne font plus partie des troupes de Daech, mais en même temps, ces personnes représentent une menace pour les populations des pays dans lesquels elles se trouvent désormais.

Selon Jean-Paul Laborde, il faut aussi prendre en compte l'autre moitié de combattants terroristes étrangers toujours en activité dans les rangs de Daech, qui à l'évidence sont les éléments les plus déterminés et dangereux. Car eux-aussi, tôt ou tard, reviendront chez eux et poseront à leur tour une menace significative en matière de terrorisme et de sécurité.

(Extrait sonore : Jean-Paul Laborde, Sous-Secrétaire général, Directeur exécutif de la Direction exécutive du Comité contre le terrorisme ; propos recueillis par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...