Syrie : des progrès envisageables sur le plan diplomatique au cours des deux prochaines semaines

Écouter /

Staffan de Mistura, Envoyé spécial de l’ONU, intervient par videoconference, lors de la réunion du Conseil de sécurité sur la Syrie, le mardi 27 juin (Crédit photo : ONU/Kim Haughton)

Le Conseil de sécurité a examiné une nouvelle fois, mardi matin, sous la présidence de la Bolivie, la situation en Syrie. Les quinze ont tout d'abord entendu l'exposé de Staffan de Mistura. Par vidéoconférence, l'Envoyé spécial des Nations Unies a dressé et commenté de Genève le calendrier diplomatique international qui, au cours des quinze prochains jours, serait susceptible, selon lui, de faire progresser les discussions sur la Syrie.

Pour Staffan de Mistura, le scénario idéal au cours des deux prochaines semaines pourrait être de voir des progrès obtenus à Astana, la capitale du Kazakhstan, du 4 au 5 juillet, puis lors d'une autre série de rencontres d’aspects techniques conjoints avec les groupes d’opposition au cours de la même semaine.

D'après l'Envoyé spécial des Nations Unies, une discussion et un dialogue continus aurons lieu, dans la foulée, parmi les principales parties prenantes internationales, y compris lors du Sommet du G20 à Hambourg du 7 au 8 juillet, au cours duquel la Syrie ne pourra être évitée comme étant l'un des sujets à l'ordre du jour, et tout cela à l’appui des efforts de désescalade d’Astana et du Processus politique basé à Genève.

Staffan de Mistura a émis l'espoir que la combinaison de ces éléments contribuera à façonner un environnement propice à la prochaine série de pourparlers intra-syriens à Genève dans les mois à venir et permettra de progresser vers l'objectif de mise en œuvre des résolutions du Conseil de sécurité et en particulier de la résolution 2254.

(Extrait sonore : Staffan de Mistura, Envoyé spécial des Nations Unies sur la Syrie)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...