Iraq/Mossoul: 100.000 civils retenus dans la vielle ville dans la dans la «pénurie et la panique» affirme le HCR

Écouter /

Bruno Geddo, Représentant du HCR en Iraq.(Photo: ONU)

Plus 100.000 civils sont détenus en tant que boucliers humains par les combattants de Daech dans l’ouest de Mossoul, où ils vivent dans des conditions de «pénurie et de panique», a déclaré vendredi le Représentant du Agence des Nations Unies pour les réfugiés(HCR) en Iraq, Bruno Geddo, lors d'une conférence de presse à Genève.

« Nous savons que EIIL a commandé des vivres, qu’il n’y a pratiquement plus de nourriture – d’eau, d’électricité, de carburant » a précisé Bruno Geddo « ainsi, ces civils vivent dans une situation de pénurie et de panique de plus en plus aggravée parce qu’ils sont entourés de combats de tous côtés ».

Selon le HCR ces civils ont été déplacés par Daech alors que le groupe quittait d’autres lieux de combats, de sorte que ces civils sont fondamentalement détenus comme bouclier humain dans la vieille ville » a expliqué le Représentant.

Aussi le HCR a affirmé que les forces iraquiennes et de coalitions qui se battent pour les derniers quartiers sous contrôle militant dans l’ouest de Mossoul rencontrent une résistance féroce des combattants de l’EIIL .

« Les tireurs d’élite de l'EIIL continuent de viser les gens qui essaient de fuir”, a déclaré Brunoe Geddo au Palais des Nations. “Ils risquent leur vie s’ils restent et s’ils fuient”.

Alors que l'offensive pour reprendre Mossoul des mains de Daech entre dans sa phase finale dans les rues labyrinthiques de la vieille ville, le HCR a averti qu'il y avait un plus grand risque de pertes civiles “en raison de la nature de l’environnement urbain et de la forte résistance imposée par ISIS”.

“Les combats devront être faits à pied, main à main, maison à maison, alors … le risque pour les civils et leurs biens sera encore plus élevé” a dit Bruno Geddo.

La bataille pour capturer Mossoul a commencé il y a neuf mois et a déplacé 862 000 hommes, femmes et enfants.

Sur les 667.000 personnes qui ont du fuir Mossoul même, 635.000 provenaient de l’ouest de Mossoul, selon le HCR.

Pour répondre aux besoins immédiats des personnes déplacées, le HCR a jusqu’à présent construit 13 camps dans la région du nord de l’Iraq et est venu en aide à plus d’un demi-million de personnes.

“Les gens sortant de l’ouest de Mossoul sont profondément traumatisés. Ils ont vu des choses indescriptibles” a témoigné Bruno Geddo.

Plus de la moitié des personnes ayant réussi à fuir Mossoul, 371 000 sont aidés dans des camps, où ils reçoivent des tentes, des matelas, des couvertures, des seaux et des ustensiles de cuisine.

Environ 144.000 personnes ont recu une assistance en dehors des camps et vivent soit avec des amis ou de la famille à l’est de Mossoul, soit dans des bâtiments abandonnés.

 

(Extrait sonore : Bruno Geddo, Représentant du HCR en Iraq)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...