Donnez du sang. Donnez maintenant. Donnez souvent.

Écouter /

Chaque année, le 14 juin, les pays du monde entier célèbrent la Journée mondiale du donneur de sang. Cette manifestation vise à montrer la nécessité de donner du sang et des produits sanguins sécurisés et à remercier les donneurs de sang du geste salvateur qu'ils font en donnant leur sang.

Chaque année, les situations d'urgence ont un impact sur la vie et la santé de millions de gens. Au cours de la dernière décennie, les catastrophes ont entraîné plus d'un million de décès et les situations d'urgence touchent plus de 250 millions de personnes chaque année. Les catastrophes naturelles – séismes, inondations et tempêtes, par exemple – créent des besoins considérables en termes de soins d'urgence, tout en détruisant des établissements de santé vitaux. Les catastrophes d'origine humaine, comme les accidents de la circulation et les conflits armés, font naître aussi une importante demande de soins de santé et de traitements immédiats.

La transfusion sanguine est un élément essentiel des soins d'urgence. Les situations d'urgence font augmenter la demande de transfusions sanguines et rendent ces transfusions difficiles et complexes. Pour assurer un approvisionnement en sang suffisant dans les situations d'urgence, il faut disposer d'un service spécialisé bien organisé, et cela n'est possible que si l'on fait appel à l'ensemble de la communauté et si l'on dispose tout au long de l'année de donneurs volontaires non rémunérés.

La campagne de cette année aura donc pour thème: le don de sang dans les situations d'urgence. En situation de crise ou d'urgence, la réaction la plus naturelle consiste à dire: «que puis-je faire pour aider?» Le slogan de la campagne de 2017 est donc: «Que pouvez-vous faire?» et le message secondaire «Donner du sang. Donner maintenant. Donner souvent».

Cette campagne souligne le rôle que chacun peut jouer pour aider les autres dans les situations d'urgence en donnant de son sang. Elle montre aussi qu'il est important de donner du sang régulièrement afin que les réserves soient suffisantes avant une situation d'urgence.

(Interview: Edward Kelley, Directeur de prestation et sécurité des soins à l’OMS; propos recueillis par Florence Westergard)

Classé sous L'info, Le Journal, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/12/2017
Loading the player ...