Conférence sur les océans : la CNUCED appelle à une exploitation plus équitable des ressources marines

Écouter /

Photo: PNUD/Freya Morales

La communauté internationale pêche à des niveaux biologiques non durables, selon la Conférence des Nations Unies pour le commerce et le développement (CNUCED). La mer Méditerranée est ainsi exploitée à environ 70% et la mer Noire à 90%. « Cela exige qu’une action soit prise » a affirmé Lucas Assunçao, le Directeur commerce, environnement et développement durable à la CNUCED.

Selon la CNUCED, le marché mondial des produits de la pêche représente quelques 150 milliards de dollars par an, ce qui en fait un marché important, d’autant plus que la demande demeure forte. Mais les bénéfices sont cependant répartis de façon « peu équitable » a dénoncé la CNUCED.

De plus, il est « scandaleux » qu’il y ait aujourd’hui des subventions apportées dans des pays qui font la promotion de la pêche illégale alors qu’il n’y a pas de surplus de ressources dans les océans selon Lucas Assunçao. Les subventions accordées au secteur halieutique sont estimées à près de 35 milliards de dollars.

La CNUCED travaille à l’élaboration d’un accord de pêche multilatéral qui sera discuté lors de la Conférence sur les océans à New York et sera finalisé lors de la Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Buenos Aires en décembre.

Le principe de cet accord bénéficie du soutien d’un certain nombre de pays et de blocs régionaux, dont le Groupe des pays d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), l’Union européenne et le Pakistan.

 

(Interview : Lucas Assunçao,Directeur commerce, environnement et développement durable à la CNUCED; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...